Fugitives
Bienvenue sur Fugitives 2.0

Que tu sois Fugitiviens, Fugitivienne ou simple passant, nous te souhaitons de passer un agréable moment dans notre univers !

Mais hé ho... approche, je vais te dire un secret que tu as le droit de partager autours de toi, si si je te jure que c'est vrai.... : il parait que y'a une ambiance de folie ici et que les membres sont super actifs !!!

Incroyable pas vrai ? Bah alors qu'est ce que tu attends ? Rejoins-nous vite !

En tous les cas merci de ta visite et je suis pressée de te revoir bientôt !

La Destinée


HEY Invité !!! Oseras-tu nous rejoindre et risquer ta vie ?
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Hope is our last chance ~ Yasha Aleksandr McGregor

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Hope is our last chance ~ Yasha Aleksandr McGregor   Sam 6 Nov - 21:28

~ Identité Générale ~




Yasha Aleksandr McGregor


Feat Ash Stymest
▬ Age: 18 ans
▬ Date & lieu de naissance: 14 janvier 2002 à Moscou
▬ Pouvoir:
▬ Groupe:Mutants Rebelles

|| Histoire ||


(c) Adastra
La vie est un ensemble de peine, de joie, de douleur et de grand bonheur. On naît, on vit, on meurt. Cependant les choses ne se passe pas toujours aussi facilement que ce qu'on aimerait le croire. Je suis né le 14 janvier 1992 minuit et quelques secondes. Ma mère avait attendu des heures dans un hôpital délabré de Moscou. Après de longues heures de douleurs elle finit pourtant par me mettre au monde. Celle-ci était d'une beauté incroyable, des cheveux bouclé blonde et des yeux foncés terriblement attirant. Elle était belle. Très belle, tout les hommes du coin la convoitait et elle le savait. Cependant une fois qu'elle fut enceinte jusqu'au yeux ils ne lui portèrent plus aucune attention. Se fichèrent bien de savoir qu'elle n'avait plus d'argent pour élever un enfant et qu'elle ne pouvait plus se permettre de vivre au jour le jour comme elle l'avait fait jusque là. Sans un sou, seul depuis la mort de ses parents dans un accident de voiture 10 ans plus tôt, Natasha qui allait seulement sur ses vingt ans ne savait pas quoi faire pour nourrir le bout de chou que j'étais à l'époque. Petit, faible. Elle était certaine que j'étais voué à une mort certaine, mort qui ne tarderait pas à venir la chercher dès lors qu'elle n'aurait plus à se battre pour moi. Toutefois les choses ne sont pas déroulé ainsi, heureusement pour nous. Un américain qui passait par Moscou pour affaire nous rencontra. Il ne pu s'empêcher d'être ému par cette femme qui était prête à tout pour que son fils ne meure pas emporté par l'hiver russe. Voila comment Natasha Romanov et Williams McGregor accompagné du petit Yasha Romanov que j'étais à l'époque, partirent vers l'amérique. Au début, certaine de devoir quelques choses à ce sauveur qui avait promit d'offrir tout ce que nous aurions besoin. Pareille charité est rare de nos jours, c'est pourquoi ma mère ne sut comment faire pour ne pas avoir à être éternellement redevable de Williams. Celui-ci n'attendait rien d'elle et lorsqu'elle lui en parlait, mis à part la repousser gentiment il ne prenait pas sérieusement les propositions de Natasha. J'étais jeune à l'époque, je ne me souviens de rien. Je ne saurais dire qu'est-ce que je fis lorsque je me mis à marché pour la première fois, ni même si a la première chute de feuille que je vis, je fus ému. Je n'en ai nul souvenir. Je n'en aurais sûrement jamais et je m'en fiche. Je me fiche de ma vie d'avant. Je me fiche de mon passé, tout ce qui m'intéresse c'est mon présent. Cependant, je ne peux nié que le passé à existé.

Mes premières années j'appris à parlé l'anglais et le russe. Ma mère tenait absolument à m'inculquer mes racines, que je comprenne d'où je venais afin de comprendre où je voulais aller. Natasha était une femme forte. Jamais je ne l'ai vu pleuré. Jamais elle n'a craqué face à moi. Il lui arrivait de me raconter des histoires tard le soir, je l'entend encore me raconté les mêmes histoires que sa propre mère lui racontait. Ces mots qui avaient traversé les âges semblaient sortir de sa bouche dans une douce symphonie de son et de couleurs. J'aimais l'écouté jusqu'à tard dans la nuit. Cependant, malgré son amour, malgré mes premières années où je fus traité comme un roi autant par elle que par William, je n'avais néanmoins pas de père. Il me manquait un repère dans l'équation, une donné qui aurait pu changer la balance. William aurait parfaitement fait l'affaire, il était doux, prévenant, compréhensif. Il aurait été parfait comme père, mais il se refusait à prendre cette place. Autant dire qu'au début je ne comprenais pas. Je l'appelais papa et il me remettait à ma place à chaque fois. Comme si je devais me mettre dans la tête que je n'avais pas de père. Recherchant cette figure emblématique qui me faisait défaut j'ai demandé à de nombreuse reprise qui était mon père, ne comprenant pas encore à quel point je pouvais faire du mal à ma mère. J'étais un bâtard, un enfant qui ne connaîtrait sans nul doute jamais son père et qui aurait à subir jusqu'à la fin de sa vie ce manque d'amour paternelle. Ce fût de dure année que j'ai passé à cherché cette présence dans mes songes, dans les gens que je rencontrais partout. Je ne l'ai jamais trouvé et peut-être que c'était mieux ainsi. Mais ma vie ne se résuma pas à cela. J'étais un petit garçon fougueux. Je me plaisait à dormir en classe, énerver les professeurs tant et si bien qu'ils sortaient rapidement de leur gond. J'avais besoin de me défouler en permanence. J'étais survolté et je ne tenais pas en place. Ma mère m'inscrivit à de nombreuses activités extrascolaire. Je pratiquais le football américain , j'appris à jouer de nombreux instruments et j'eu même droit à des cours de chant. Leader né j'avais droit à mon groupe d'ami toujours là pour moi. J'avais tout ce qu'un enfant de mon âge pouvait rêvé. Celui que je considérait à tord comme un père avait plus d'argent que ce que nous n'en avions besoin, ma mère était aimante et toujours là pour moi, j'étais apprécié de tous et assez mignon. Tout ça pour dire que rien ne manquait dans le parfait tableau de ma vie, a part mes origines. Ce chaînon manquant qui me faisait tellement défaut.

Au début de mon adolescence je restais docile, je ne me faisais pas remarqué plus que cela préférant tirer les ficelles par derrière. J'étais vraiment doué pour contrôler les autres. Un sourire charmeur, de fausses larmes. J'avais toutes les armes en mains pour être la personne la plus en vue de mon école. Tout était parfait, jusqu'à la maladie de ma mère. Une tumeur du cerveau qui la frappa de plein fouet au moment où je m'y attendais le moins. J'avais à peine quatorze ans à l'époque, je n'étais pas prêt à affronter la mort. Pas prêt à perdre tout ce que j'avais et à voir mon monde s'effilocher jusqu'à partir en fumer. Cependant, c'est ce qui se produisit. Elle mourut un soir d'été alors que nous nous trouvions dans sa chambre d'hôpital avec William. William le gentil William qui me prit sous son aile, faisant de mon son fils adoptif. Je pris alors son nom, son héritage et tout ce qui allait avec. Toutefois, je n'étais pas en mesure d'accepter ce cadeau qu'il m'offrait. Je ne pouvais renier le peu de moi même que j'avais. Je n'avais pas de père, je n'avais plus de mère et la seule chose que je désirais c'était disparaître. Me faire oublier, ne laissé aucune trace de moi. Alors, étrangement, je me mis à sortir dans les bars. J'ai commencé à fréquenté des lieux malfamé et bien vite mes fréquentations devinrent aussi mauvaise que les lieux où je me rendais. Petit à petit de l'enfant sage, survolté et compréhensif. Je devins un adolescent rebelle, incompris, insoumis toujours là à cherché un moyen de faire du mal autour de soi, de se prouver qu'il avait un impact sur le monde. Je me fis un premier tatouage, un deuxième, un troisième et ainsi de suite, je me fis percer une oreille droite et me mis à fumer. Bien vite je n'enchaînais plus les cigarettes et l'alcool arrivant à un autre stade. Attiré par les abysses de l'autodestruction je manquais à plusieurs reprises d'arriver à perdre tout ce qu'il me restait. Un casier judiciaire gros comme une brique à cause de mes vols à l'étalage, entrée par effraction, dégât matériel causé à des infrastructures appartenant à la communauté et autre, je ne perdais aucune miette du spectacle que j'offrais autour de moi. Je me descendais en flamme et j'attends impatiemment cet instant magique qui conclurait mon histoire lorsque je rendrais mon dernier soupire.


(c) Adastra
Tout à changé lorsque j'eu 18 ans. Il s'agissait là d'une journée comme les autres. J'étais passé par la fenêtre de derrière histoire de rentré chez moi sans me faire remarquer. William avait tellement l'habitude que je ne dorme pas à la maison que lorsque je m'y trouvais il tentait de me faire rentrer du plomb dans la cervelle. Ce qui ne marchait pas malheureusement pour lui. Ce jour là je m'étais blessé retrouvant la fenêtre de ma chambre close. Je dus brisé la vitre et je m'étais sérieusement entailler la main. Au lieu de finir ce début de matinée dans mon lit je la passais à désinfecté ma plaie et à me faire réprimander par William. Il aurait pu ne s'agir que d'une dispute comme les autres. De celles où il me rappelait à quel point ma mère serait triste de me voir finir comme cela et où je lui répéterais, tel d'un lame aiguisé lancé en sa direction, qu'elle était mal. Il ne jouait pas, moi non plus. Je ne crois pas que son but ai été de me blessé. Je ne pense pas qu'il ai cherché à me rappeler l'absence de ma mère. Mais même si c'était sans le vouloir, il me blessait, toujours plus, encore un peu plus. Ce fût lorsqu'il me prit par les épaules que ça se produisit. Un flash blanc, des images qui défilaient devant mes yeux. Un enfant seul chez lui obligé d'apprendre ce qu'on voulait qu'il sache. Un adolescent seul qui ne savait pas comment faire pour s'intégrer dans un monde qu'il ne connaissait. Un adulte toujours aussi seule qui retrouva le sourire auprès d'une belle blonde qu'il ramena elle ainsi que son fils en amérique. Un adulte dévasté de voir celui qu'il considérait comme fils perdre sa mère, son unique point de repère, alors que lui même perdait sa raison. Les images étaient intense, parfois plus subjective qu'autre chose. Mais je comprenais, je lisais entre les lignes, derrière ces larmes, ces déchirures. Je retraçais la vie de William en un trait alors que jusque là je n 'en savait rien. Pendant ces instants de flottement où je revoyais sa vie s'offrir à mes yeux en à peine quelques fractions de seconde, je perdis connaissance. Je me suis effondrer dans ses bras alors que tous les plus infimes détails de sa vie me parvenait. Il ne comprenait pas ce qui se passait et ne savait pas comment faire pour que ce cauchemars s'arrête. J'appris même sur l'instant qu'il était certain que je faisais une overdose. Il appela une ambulance et resta à mon chevet alors que sa vie continuait de défiler devant mes yeux. Ses réussites, ses pires échecs, la disparition de la femme qu'il avait aimé lorsqu'il était adolescent. Je revécus tout cela tel un voyeur se trouvant dans un lieu qu'il n'aurais jamais dû fréquenté. Ce flot d'image continue s'incrustait dan ma mémoire se frayant un passage à travers mes propres souvenirs. Le contact se rompit une fois les ambulanciers arrivé. Cependant je fus soumis à deux fois plus d'information. Celle de ces deux inconnus qui plus ils me touchaient plus ils me plongeaient dans l'inconscience. Je dus resté de nombreux jours à l'hôpital entre vie et mort. En effet, je recouvrais mes forces lorsque je restais seul et qu'on ne me touchait pas, mais à chaque nouveau contact que je subissais tel une torture, je me perdais un peu plus. Heureusement pour moi je réussis à m'en ressortir. Perdu dans mes songes je vivais une vrai vie de l'autre côté du mur. Partagé entre mes souvenirs d'enfants, les souvenirs des autres et toutes ces choses sur lesquelles je n'avais aucune prise. Je me suis réveillé deux mois après mon arrivé dans l'hôpital. Sans l'argent de William, les médecins auraient écourté mon séjour pour me laisser comme mort, mais l'argent peut faire bien des choses.

Je ne revins pas de ce voyage égal à moi même. J'étais transformé. Mon regard sur le monde n'était plus le même. Les premiers jours je devins plusieurs personnes. Je passais de William aux deux urgentistes, à un des médecins de l'hôpital sans me rendre compte qu'il n'était pas moi. Lorsque je fus enfin à même de me souvenirs de mon nom, de quelques souvenirs de mon passé et de ce que je faisais avant, je pu rentré chez ce qu'on me décrivit comme chez moi. Toutefois, même si je paraissais plus sain d'esprit, j'avais toujours du mal à dissocier mes souvenirs de ceux des autres. A chaque nouveaux contact avec William je vivais la journée qu'il avait vécu. De brèves images qui me disaient si la journée avait été bonne ou non. Les médecins qui s'attardèrent sur mon cas ne trouvèrent aucune réponse. Mais tout cela suscita beaucoup de remue ménage dans l'hôpital où j'avais séjourné. Les mutants commençaient à se retrouvé sur la toile du quotidien et plus le temps passait, plus il paraissait normal à William et aux médecins qui m'avaient rencontré, que j'en sois un. Toujours incertain quant à ma propre identité, je ne sortais plus. Cloître dans ma chambre je ruminais ces fragments d'histoire qui se mélangeaient dans ma tête. Comment avais-je pu avoir un père absent lorsque ma mère m'avait toujours dit que je n'en avais jamais eu ? Comment aurais-je pu apprendre à nager dans la piscine des voisins il y avait cela une vingtaine d'années alors que je ne me souvenais même pas avoir vécu une vingtaine d'années. Toutes ces informations dans ma tête se bousculaient comme si elles attendaient que je craques, qu'elles me submergent et que je me noie à cause d'elle. Ce qui finit par arriver lors d'un de mes songes. Je me suis laissé emporté par ces images, ces sensations et ces sentiments. J'aurais cru ne jamais en revenir, cependant, je n'en fus que plus fort. Je pu à nouveau sortir et vivre. Au prix de nombreux efforts. Il me fallait éviter tout contact aussi bref fût il. J'aurais aimé reprendre ma vie pleine d'insouciance qui me plaisait tant par le passé. Cependant, il me l'était totalement impossible pour la seule et bonne raison que le monde savait pour les mutants. Le monde en avaient peur et cherchait à nous exterminer. Dans les premiers temps je ne fis rien pour me battre. Je laissais les choses se produirent sans rien faire pour les empêcher. Il est dit que celui qui ferme les yeux est aussi coupable que celui qui agit. Je l'étais, mais je ne pu pas faire semblant d'être normal très longuement. Comment le faire lorsqu'à chaque contact avec quelqu'un, deux mains qui se frôle, des épaules qui se touchent ? Je ne le pouvais pas. C'est pourquoi je finis par rejoindre le groupe des mutants rebelles, prêt à tout pour gagner les mêmes droits que les humains normaux. Avec cela de plus que je comptais bien faire payer au reste du monde ce qu'il nous obligeait à vivre pendant ce temps... Et je n'ai aucun état d'âme quant à faire du mal autour du moi. Lorsqu'on a plus rien à perdre, on peut tout se permettre, même le pire.


|| Caractère ||

On pourrait dire que je suis un garçon comme les autres. J'aime la musique et la lecture. Je joue parfaitement du piano, de la guitare et de la batterie ainsi que d'avoir une voix pas trop moche comme je la décris souvent. J'ai longuement été un élève model, j'étais un leader et on m'écoutait sans jamais rien osé dire contre mes idées. Un jeune homme parfait sous toutes les coutures prêt à tout pour aider et faire de son mieux pour être la fierté de sa mère. Cependant les choses changèrent. La mort de ma mère m'atteignit en plein coeur et il s'en suivit une brève transformation qui me fit tombé dans les griffes de la nuit. Le coeur noirci par la rancoeur je suis devenu un garçon froid, distant, et même méchant parfois. Bien vite, tombé dans les ténèbres je me mis à dirigé mon groupe d'amis, décidant où nous devions nous rendre, quel genre de truc nous devions consommer, qui nous devions fréquenté. Je devins un leader despotique et je m'en fichais. Je n'avais rien à perdre. Absolument plus rien, je me fichais donc de savoir si on m'appréciait, si on me détestait etc. Ça m'importait bien peu. Le coeur serré par les ténèbres je devenais froid, détestable et exécrable. Jusqu'au jour où je découvris mes pouvoirs. Cette histoire me chamboula. Longuement perdu entre les souvenirs de toutes ces personnes que je connaissais, plus ou moins bien. Je me perdais. Toutefois, je revins de ce voyage transformé. Toujours aussi sur de moi, je restais en partie le même. Persévérant, téméraire, stupidement solitaire mais moins arrogant. Dans le fond, si je cherche à montré une image de moi qui ne me correspond pas c'est bien pour me protégé. La peur pousse les hommes à l'extrême. Et j'ai tellement peur de souffrir à nouveau que je suis quelqu'un que je ne suis pas. Je ne suis pas arrogant, je ne suis même pas froid en temps normal. Je suis le contraire, doux, sincère, sensible et romantique. Mais il est impossible de se montré sous pareille jour par les temps qui cours. Insoumis et un brin rebelle, j'hésite entre suivre les ordres ou n'en faire qu'à ma tête. Il arrivera un jour où je ne pourrais plus supporter tous ces ordres que je reçois. Toutefois, je subis en silence pour le moment, dans le seul intérêt de l'ensemble, maiis je ne sais pas si je tiendrais encore longtemps.

|| Physique ||

Je suis un jeune homme de taille avec des yeux d'une couleur assez sombre. Assez bien battit je ne suis pas trop musclé pour autant, car je privilégie l'amusement aux heures passées dans les salles de musculation. Je n'ai jamais été quelqu'un de très souriant, surtout depuis la mort de ma mère et j'ai du mal à montré mes émotions. Je reste souvent impassible quoiqu'il arrive. Tant et si bien qu'on ne peut jamais savoir ce que j'ai derrière la tête. Plutôt beau, j'ai un nombre conséquent de femme à mes pieds même si je ne leur montre que peu d'intérêt. Ma peau est fort blanche et j'ai souvent de nombreuse cerne sous mes yeux à cause du peux d'heure que je passe à dormir. J'ai des goûts vestimentaire particulier. J'aime me faire remarquer et j'ai un style plutôt "trash". J'ai de nombreux tatou et une de mes deux oreilles est percé. Je me fais souvent remarqué pour mon style particulier et j'aime ça. Je suis fière de ce que je suis et malgré l'indifférence et la neutralité que j'affiche toujours, ça me plait lorsqu'on me remarque.

~ Côté Mutant ~


|| Pouvoir ||

A l'aide d'un contact je peux tout savoir de la vie de la personne que je touche. Que ce soit les premières images qu'il à enregistré à la naissance ou le dernier repas qu'il a mangé je peux tout savoir. Cependant, plus le contact est court, plus je capte uniquement les faits marquant.

|| Avantages & Inconvénients ||

Mon pouvoir s'adresse à tout être animal. Que ce soit un loup, un poisson, un lièvre, je revois les images les plus impressionnante de sa vie jusqu'à notre contact. Je peux obtenir toutes les informations que je désire et même cibler avec précision les instants de sa vie que je veux capter. Plus le contact est long plus je perds d'énergie, m'affaiblissant petit à petit. Je ressens donc une extrême fatigue après un contact prolongé, je me sens encore plus mal lorsque malgré les premiers signes de mon corps, je continues. Je ronge alors petit à petit mon énergie vital jusqu'à me retrouver entre vie et mort. Mon pouvoir s'étend sur tous les détails de la vie de la personne que je touche, mais plus je touche de personne en une journée plus je me perds entre tout les souvenirs de personnalité différente. Il m'arrive d'avoir des moments d'égarement et ne plus savoir qui est qui des autres personnes dans ma tête ou moi.

~ You ~


Nom:Amandine
Age:16
Sexe:F
Où avez-vous connu le forum ?: Partenariat
Fréquence de connexion:6/7
Code du forum:
Spoiler:
 


Dernière édition par Yasha A. McGregor le Dim 7 Nov - 11:41, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
Seth A. Zuccheri
Fonda'
avatar

Sexe : Féminin Messages : 168
Points RP : 130
Date de naissance : 08/01/1991
Date d'inscription : 31/10/2010
Age : 27

Vos papiers s'il vous plaît !
Groupe d'appartenance: Mutant rebelle
Âge du personnage:
Fonction au sein de votre groupe: Membre

MessageSujet: Re: Hope is our last chance ~ Yasha Aleksandr McGregor   Sam 6 Nov - 21:33

Bienvenue parmi nous !
Je te souhaite bon courage pour terminer ta fiche =)
Si tu as des questions, n'hésites pas à les poser

__________________________

♣️ Jenny, my love

I'm running for my life. A lot of people are running for their lives. They're hurt and they're dying and I can't help them... But I can protect you, and I would make it until my dying day.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fugitives.forumzen.com
Jenny A. Sheppard
Fonda'
avatar

Sexe : Féminin Messages : 813
Points RP : 231
Date de naissance : 21/09/1993
Date d'inscription : 31/10/2010
Age : 24
Localisation : Where is Jenny ?

Vos papiers s'il vous plaît !
Groupe d'appartenance: Mutant rebelle
Âge du personnage: 22 ans
Fonction au sein de votre groupe: Co-Dirigeante.

MessageSujet: Re: Hope is our last chance ~ Yasha Aleksandr McGregor   Sam 6 Nov - 21:37

Ah bah voilà du mâle, de la testostérone !!!! xD *sort*

Bonne chance pour ta fiche ! N'hésite pas on est là pour toi ! :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-st0ry-0f-a-life.skyrock.com/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Hope is our last chance ~ Yasha Aleksandr McGregor   Sam 6 Nov - 21:41

Merci à vous deux ^^
Revenir en haut Aller en bas
Abbigail Wilson
Fonda'
avatar

Sexe : Féminin Messages : 58
Points RP : 76
Date de naissance : 23/01/1992
Date d'inscription : 31/10/2010
Age : 26
Localisation : Jamais très loin

Vos papiers s'il vous plaît !
Groupe d'appartenance: Mutant passif
Âge du personnage: 23 ans
Fonction au sein de votre groupe:

MessageSujet: Re: Hope is our last chance ~ Yasha Aleksandr McGregor   Sam 6 Nov - 22:09

Welcome parmi nous :cheers:


__________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seth A. Zuccheri
Fonda'
avatar

Sexe : Féminin Messages : 168
Points RP : 130
Date de naissance : 08/01/1991
Date d'inscription : 31/10/2010
Age : 27

Vos papiers s'il vous plaît !
Groupe d'appartenance: Mutant rebelle
Âge du personnage:
Fonction au sein de votre groupe: Membre

MessageSujet: Re: Hope is our last chance ~ Yasha Aleksandr McGregor   Sam 6 Nov - 22:19

Par contre, en ce qui concerne le pouvoir que tu as choisis, j'ai bien peur qu'il soit déjà pris =(

__________________________

♣️ Jenny, my love

I'm running for my life. A lot of people are running for their lives. They're hurt and they're dying and I can't help them... But I can protect you, and I would make it until my dying day.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fugitives.forumzen.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Hope is our last chance ~ Yasha Aleksandr McGregor   Sam 6 Nov - 22:24

Merci Abbigail

Tu as raison Seth, j'avais raté le petit dernier de la liste, je vais changer ça ^^
Revenir en haut Aller en bas
Seth A. Zuccheri
Fonda'
avatar

Sexe : Féminin Messages : 168
Points RP : 130
Date de naissance : 08/01/1991
Date d'inscription : 31/10/2010
Age : 27

Vos papiers s'il vous plaît !
Groupe d'appartenance: Mutant rebelle
Âge du personnage:
Fonction au sein de votre groupe: Membre

MessageSujet: Re: Hope is our last chance ~ Yasha Aleksandr McGregor   Sam 6 Nov - 23:45

Pas grave, je dirais même désolée. Mais le nouveau que tu as choisis est très sympa, et j'aime le début de ta fiche =) ( pauvre gosse ! )

__________________________

♣️ Jenny, my love

I'm running for my life. A lot of people are running for their lives. They're hurt and they're dying and I can't help them... But I can protect you, and I would make it until my dying day.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fugitives.forumzen.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Hope is our last chance ~ Yasha Aleksandr McGregor   Dim 7 Nov - 11:42

J'ai fini ma fiche mais je trouve pas de surnom de mutant u.u

Merci Seth
Revenir en haut Aller en bas
Seth A. Zuccheri
Fonda'
avatar

Sexe : Féminin Messages : 168
Points RP : 130
Date de naissance : 08/01/1991
Date d'inscription : 31/10/2010
Age : 27

Vos papiers s'il vous plaît !
Groupe d'appartenance: Mutant rebelle
Âge du personnage:
Fonction au sein de votre groupe: Membre

MessageSujet: Re: Hope is our last chance ~ Yasha Aleksandr McGregor   Dim 7 Nov - 12:26

Ben écoutes, comme ta fiche est très bien, je te valide, et quand tu en auras trouvé un, tu me feras signe par MP^^
Bon jeu !

__________________________

♣️ Jenny, my love

I'm running for my life. A lot of people are running for their lives. They're hurt and they're dying and I can't help them... But I can protect you, and I would make it until my dying day.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fugitives.forumzen.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Hope is our last chance ~ Yasha Aleksandr McGregor   Dim 7 Nov - 12:32

Jenny j'acceptes volontier ton aide parce que là je sèche u.u

Merci Seth ^^
Revenir en haut Aller en bas
Seth A. Zuccheri
Fonda'
avatar

Sexe : Féminin Messages : 168
Points RP : 130
Date de naissance : 08/01/1991
Date d'inscription : 31/10/2010
Age : 27

Vos papiers s'il vous plaît !
Groupe d'appartenance: Mutant rebelle
Âge du personnage:
Fonction au sein de votre groupe: Membre

MessageSujet: Re: Hope is our last chance ~ Yasha Aleksandr McGregor   Dim 7 Nov - 12:38

De rien^^
Je t'aurais aidé volontiers, mais j'ai moi même un mal fou à trouver des surnoms, alors =( Je te laisse faire confiance à Jenn'

__________________________

♣️ Jenny, my love

I'm running for my life. A lot of people are running for their lives. They're hurt and they're dying and I can't help them... But I can protect you, and I would make it until my dying day.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fugitives.forumzen.com
Jenny A. Sheppard
Fonda'
avatar

Sexe : Féminin Messages : 813
Points RP : 231
Date de naissance : 21/09/1993
Date d'inscription : 31/10/2010
Age : 24
Localisation : Where is Jenny ?

Vos papiers s'il vous plaît !
Groupe d'appartenance: Mutant rebelle
Âge du personnage: 22 ans
Fonction au sein de votre groupe: Co-Dirigeante.

MessageSujet: Re: Hope is our last chance ~ Yasha Aleksandr McGregor   Dim 7 Nov - 13:25

Bon alors je me suis un peu creusé la tête et c'est pas brillant lol. Je te propose quand même :

Knowledge / Minds / fool boy ou Shadows.

__________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-st0ry-0f-a-life.skyrock.com/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Hope is our last chance ~ Yasha Aleksandr McGregor   Dim 7 Nov - 13:40

C'est gentil ^^
Je vais prendre Minds
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Hope is our last chance ~ Yasha Aleksandr McGregor   

Revenir en haut Aller en bas
 

Hope is our last chance ~ Yasha Aleksandr McGregor

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fugitives :: Señorita Poubella et les fiches-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com