Fugitives
Bienvenue sur Fugitives 2.0

Que tu sois Fugitiviens, Fugitivienne ou simple passant, nous te souhaitons de passer un agréable moment dans notre univers !

Mais hé ho... approche, je vais te dire un secret que tu as le droit de partager autours de toi, si si je te jure que c'est vrai.... : il parait que y'a une ambiance de folie ici et que les membres sont super actifs !!!

Incroyable pas vrai ? Bah alors qu'est ce que tu attends ? Rejoins-nous vite !

En tous les cas merci de ta visite et je suis pressée de te revoir bientôt !

La Destinée


HEY Invité !!! Oseras-tu nous rejoindre et risquer ta vie ?
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 C'est si bon de te retrouver... [ Jen' & Seth]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Seth A. Zuccheri
Fonda'
avatar

Sexe : Féminin Messages : 168
Points RP : 130
Date de naissance : 08/01/1991
Date d'inscription : 31/10/2010
Age : 27

Vos papiers s'il vous plaît !
Groupe d'appartenance: Mutant rebelle
Âge du personnage:
Fonction au sein de votre groupe: Membre

MessageSujet: C'est si bon de te retrouver... [ Jen' & Seth]   Ven 5 Nov - 22:39

&



    Tous les mois environ, il était nécessaire de refaire des stocks de nourriture, afin de remplir les estomacs de la cinquantaine de rebelles qui vivaient dans les grottes. Evan participait rarement à ce genre d'expéditions, préférant laisser la place à son bras droit, qui se chargeait de l'organisation avec un professionnalisme appréciable. Cette fois-ci, et après avoir étreint Jenny une dernière fois avant de disparaître, Seth était de la partie. La grande polyvalence dont il pouvait faire preuve grâce à son pouvoir était très appréciée, aussi, il ne s'était pas fait prier pour accepter la demande du chef. De toutes façons, c'était ça ou prendre le risque de mourir de faim.
    L'objectif était un vaste entrepôt, idéalement situé car à l'écart de la population, censé contenir des centaines de boîtes de féculents et des conserves diverses. Après s'être assuré qu'il ne courrait aucun danger, le groupe, composé de dix hommes et de trois 4*4, s'était lancé à l'assaut du bâtiment. En fournissant un travail d'équipe, ils devaient entasser le plus de denrées possible à l'intérieur de leurs véhicules, et détaler avant l'arrivée des forces de l'ordre. Comme à son habitude, le télékinésiste avait bousillé les caméras qui se trouvaient dans son champs de vision, et ordinairement, cela suffisait à ralentir l'ennemi suffisamment longtemps pour ne pas risquer de se mettre en danger. Malheureusement, dans la situation actuelle, la sécurité était un peu plus performante que prévu...

    ***

    Militaire : Chef ! Je crois que j'ai quelque chose qui pourrait vous intéresser.

    Le supérieur de l'homme qui montrait un écran du doigt s'était penché sur l'image, avant de froncer les sourcils, contrarié :

    Supérieur : Encore ces salopards de rebelles... Vous avez la localisation précise de l'entrepôt ?

    Une fois qu'elle lui avait été communiquée, un sourire mauvais s'était dessiné sur son visage, venant remplacer sa moue de mécontentement.

    Supérieur : Parfait... on va les prendre à leur propre piège cette fois ci ! Dites à la patrouille la plus proche de les encercler, mais ne déclenchez pas l'alarme immédiatement. Je ne veux pas qu'ils aient le temps de nous voir venir, c'est vu ?

    Militaire : A vos ordres monsieur !

    ***

    Les mutants s'activaient. Deux des trois voitures étaient déjà reparties en direction de la grotte, en suivant des chemins différents, pour plus de discrétion. Occupés à faire léviter des sachets de riz, à soulever des cartons pleins de victuailles ou à faire des allers et retours, aucun n'avait remarqué le danger, qui se rapprochait à grands pas. C'était une série de coups de feu qui avaient attiré leur attention, et les avait poussés à se cacher derrière les étalages qu'ils venaient de cambrioler. Le cœur de chacun battait la chamade, nul besoin de posséder une ouïe sur-développée pour le deviner, mais aucun n'était résigné à se rendre...

    ***

    Traqueur à son supérieur : Ils sont faits comme des rats. Il n'y a pas d'issue de l'autre côté, ils seront obligés d'emprunter celle là.

    Supérieur : Tirez à vue. Prenez en vivants si vous le pouvez, mais il est hors de question qu'ils nous filent entre les doigts !

    Traqueur : Bien monsieur !

    ***

    Ian : Ça se présente mal...

    Agenouillé à sa droite, Seth avait réfléchi pendant quelques instants, avant de jeter un oeil au mur qui se trouvait derrière lui.

    Seth : Tu penses que tu serais capable de créer une ouverture ?

    Ian : Quoi ?

    Seth : Je sais pas, une porte ou quelque chose comme ça ?

    Ian : Vu l'énergie que ça demanderait, ça risquerait d'être long, et...

    Il n'avait pas eu le temps de terminer sa phrase, car son interlocuteur lui avait déjà tendu la main.

    Seth : T'es pas tout seul.

    Un sourire avait été échangé entre les deux protagonistes, avant que le pouvoir soit copié.

    Ian : Va falloir quelqu'un pour faire diversion... Vous deux, essayez de garder leur attention braquée de l'autre côté le temps qu'on obtienne ce qu'on veut. Faites bien attention à vous !

    Debout face au mur, imposant, les deux jeunes hommes s'étaient efforcés de se concentrer sur la même idée, celle d'une simple porte en bois clair. La difficulté n'était pas de créer l'objet, mais le vide qui n'existait pas dans le béton. Pourtant, au bout de plusieurs minutes d'efforts, ils étaient parvenus à leur fin...

    ***

    La fuite ne s'était pas déroulée sans heurts. Malgré leur ruse, quelques uns d'entre eux avaient été blessés, et ils avaient du se cacher dans un lieu insalubre pendant plusieurs jours afin de ne pas risquer de se retrouver à nouveau pris au piège. Seth n'avait aucun moyen de contacter sa petite amie, et cela l'ennuyait profondément. A sa place, il serait mort d'inquiétude, et aurait aimé recevoir ne serais-ce qu'un petit SMS lui indiquant son état de santé...

    ***

    Finalement, ils avaient fini par pouvoir regagner la base, épuisés et bredouilles, mais en vie. Pressé de retrouver son amour, " Loan " avait directement pris la direction de la chambre qu'il partageait avec Jenny, sans passer par la case infirmerie pour désinfecter l'éraflure qu'une balle avait provoquée au dessus de son épaule gauche. Une fois arrivé à destination, il s'était immobilisé en l'apercevant, comme s'il la voyait pour la toute première fois...





__________________________

♣️ Jenny, my love

I'm running for my life. A lot of people are running for their lives. They're hurt and they're dying and I can't help them... But I can protect you, and I would make it until my dying day.


Dernière édition par Seth A. Zuccheri le Mer 16 Fév - 21:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fugitives.forumzen.com
Jenny A. Sheppard
Fonda'
avatar

Sexe : Féminin Messages : 813
Points RP : 231
Date de naissance : 21/09/1993
Date d'inscription : 31/10/2010
Age : 24
Localisation : Where is Jenny ?

Vos papiers s'il vous plaît !
Groupe d'appartenance: Mutant rebelle
Âge du personnage: 22 ans
Fonction au sein de votre groupe: Co-Dirigeante.

MessageSujet: Re: C'est si bon de te retrouver... [ Jen' & Seth]   Sam 6 Nov - 2:17

Trois mois étaient déjà passés et les stocks de nourritures étant épuisés une équipe se devait d’aller nous ravitailler. Nous sommes à peu près une cinquantaine dans cette grotte et nous ne pouvons pas nous permettre de manquer de denrée, sans forces nous serions à la merci des militaires qui se feraient un plaisir de nous anéantir en l’espace d’une seconde, faisant un massacre des plus horrible. Seth faisait partie de l’équipe de ravitaillement ce mois-ci, inutile de lui dire que j’étais inquiète , d’une je ne voulais pas plus le stresser qu’il ne l’était déjà et de deux je pense qu’il le sentait déjà. Il m’étreint une dernière fois avant de partir pour le raid.

J’étais déjà stressée et inquiète lorsque d’autres équipes partaient en mission mais cela est difficilement supportable lorsque mon petit ami s’y trouve. On pourrait même me comparer à une lionne en cage. Tournant en rond attendant avec impatience l’instant ou votre moitié va franchir le seuil de la grotte. Alors vous rester à l’entrée, assise sur une pierre, scrutant le paysage à la recherche de trois petits points noirs à l’horizon, pendant des heures durant. Les heures passent… la nuit tombe, toujours personne et là la peur commence à vous prendre à la gorge. Vous n’espérez qu’une seule chose, qu’ils ne se soient pas fait prendre.

Connaissant ce passé commun que nous avons je pense que Seth aurait du mal à survivre physiquement et surtout mentalement à tout ça. C’est trop dur, tellement difficile de supporter toutes ces choses qu’ils vous font subir dans ces expériences complètement immorales ! De plus si vous ne coopérez pas les coups, les privations et autres tortures vous sont infligées avec un plaisir machiavélique. La journée passe, l’attente est difficilement surmontable, la peur se transforme en panique paranoïaque. Tous les scénarios vous traverse l’esprit, du plus doux, au plus tragique. Tu t’informe, cherchant à savoir où ils peuvent bien se trouver, voir si personne ne les a vu au détour d’un chemin, s’ils ont eu ouïe dire d’un coup de filet… Mais personne n’en sait plus que vous.

Evan voyait la détresse que j’éprouvais, une peur démesurée complètement irréelle. Je n’ai reçue aucun message, aucun appel, même pas un d’eux qui serait venue nous prévenir d’une éventuelle panne ou d’un problème lors du rationnement. Je ne voulais qu’une chose, les retrouver… Le retrouver, sains et sauf !

« Evan j’y vais, ça fait maintenant deux jours qu’on n’a pas de nouvelles je peux pus ! Je tiens plus, imagine qu'il leur soit arrivé quelque chose ! Imagine qu’ils soient blessés et qu’ils aient besoin d’aide ?

-T’es complètement folle ! Et imagine que ça soit un piège hein ? Qu’il y ait des pantins cachés un peu partout qui les empêche de passer ? Non je ne veux pas courir le risque de te perdre toi aussi, ils reviendront j’en suis sûr, ils vont bien !

-Comment peux-tu en être aussi certain ? Je ne peux pas rester dans le doute, de me dire que l’on peu peut être agir pour les aider ! Réveilles toi bon sang ! Leur vie est peut être sur le point de les quitter ! Comment peux-tu les sacrifier ?

-Je ne les sacrifie pas. Mais toi prendrais-tu le risque de perdre toute notre communauté pour peut être une fausse alerte ? Bien sûr que si je suis inquiet et comment ! Jen’ je n’aime pas te dire ça… tu le sais mais… c’est un ordre, tu restes au repère ! »

Je ne pus que partir complètement furax. Il trouvait peut être que j’en faisais trop. C’est peut être ça le risque lorsque l’on vit comme nous le faisons, devoir se dire que du jour au lendemain la personne que l’on aime peut sortir de votre vie plus rapidement qu’elle n’y est entré. Je refusais de l’admettre, tiraillée voilà comment je me sentais. C’est à contre cœur que j’ai alors désobéis aux ordres de mon frère. Je quittais la grotte, m’enfonçant dans la noirceur de la nuit, la clarté de la lune guidant mes pas. Je m’enfonçais lentement mais surement dans la foret, créant un chemin entre buissons et fougères en tout genre. Soudain une main se plaqua sur ma bouche tandis qu’un autre bras m’emprisonna par la taille bloquant mes bras par la même occasion avant de me retrouver terrassée une silhouette posée sur moi. Ce fut un instant bref mais je me revoyais déjà retourner au Centre. Ma respiration et mon rythme cardiaque avait ostensiblement augmenté. La personne se pencha un peu, mettant ainsi son visage dans la trajectoire d’un rayon lunaire.

« EVAN !

-Qu’est ce que je t’ai dis ? Tu veux risquer ta peau ou quoi ?

-Rah je maîtrisais tout ! T’as tout fait foirer ! Tu comprends que l’homme au quel je tiens le plus, avec toi évidemment, se trouve dehors depuis maintenant deux jours ? Enfin nous sommes à l’aube du troisième quand on y pense… J’ai l’impression que l’on m’enlève un bout de moi là !

-Tu maîtrisais tout hein ! C’est pour ça que je t’ai terrassée en deux secondes et demie ? Te fou pas de moi s’il te plait Jenny. Un militaire n’aurait fait qu’une bouchée de toi !! Et tu comprends que je ne veuille pas prendre le risque de perdre la seule famille qu’il me reste ? Tu es tout ce que j’ai, tu es ma chaire, mon sang… Certes j’ai une autre famille… les rebelles qui comptent beaucoup pour moi. Mais tu gardes quand même la première place dans mon cœur ! Te perdre serait un déchirement ! Tu es complètement irresponsable Jen’ ! »

Ses mots me touchèrent profondément. Il était rare que ce jeune homme qui se donne l’apparence d’un dur au cœur de glace s’ouvre comme ça pour exprimer ce qu’il ressent… Je suis vraiment allé trop loin cette fois et ce n’est seulement que maintenant que je comprends. Il m’aida à me relever et nous sommes retournés à la grotte sans un mot. Je n’ai pas réussi à fermer l’œil de la nuit. Je suis restée allongée sur le lit, contemplant son autre moitié désespérément vide.

Le troisième jour… Aucun signe de vie, je n’étais même plus apeurée… J’étais complètement désemparée, perdre des hommes était la pire chose qui pouvait nous arriver. Le perdre lui était la pire chose qu’il puisse m’arriver.
Je continuais de tourner en rond évitant de me laisser aller j’essayais de voir comment le petit train-train quotidien fonctionnait au sein de notre fourmilière. Les gens avaient faim, tous, sauf moi dont le stress me coupait net l’appétit. Les stocks de nourritures étaient complètement épuisés. Evan décida alors d’envoyer un petit groupe d’homme, cinq seulement, chercher quelques fruits à l’orée de la foret. Je retournais donc dans ma chambre, de temps en temps la tête de mon frère passait par l’ouverture, style de rien, mais au fond, très inquiet de l’état dans le quel j’étais. Je me faisais de faux espoirs lorsque j’entendais un peu d’agitation, mais non à chaque fois c’était l’un des hommes envoyé qui ramenait des fruits. A force je ne sortais même plus de ma chambre. J’étais plongée la tête entre les mains me mordant la lèvre pour éviter de laisser couler quelques larmes.

Encore un peu d’agitation, ça ne servait plus à rien que je redresse la tête, certes c’est très bien de ramener à manger en attendant, mais cela ne rapportera pas notre équipe, ni Seth…
Je sentais que l’on m’observait avec insistance même, encore Evan inquiet de mon état, je redressais la tête, la retirant de mes mains, pour lui dire que j’allais bien, qu’il ne fallait pas qu’il s’inquiète pour moi, et, à cet instant, j’ai cru que mon cœur allai cesser de battre. « Seth !! » Je me levais en quatrième vitesse pour le prendre et le serrer dans mes bras, enfin ce calvaire se finissait. Enfin. Quelques larmes coulaient sur mes joues, de bonheur, pour évacuer tous les stress et la peur accumulée aussi. Ma main se posa sur sa joue que je caressais doucement, il était dans un sale état, qu’est-ce qui avait bien pus se passer pour qu’il se retrouve ainsi. Je l’embrassais doucement avant de lui demander :

« Mais qu’est ce qu’il vous est arrivé ? Vous étiez où ? Me refais plus jamais ça tu entends ? Plus jamais ! Je peux pas, je ne pourrais pas supporter ce stress, cette angoisse permanente, des scénarios qui tournent en boucle dans ma tête… Je ne veux plus ! »
Mes yeux se portèrent vers son épaule, t-shirt abîmé et surtout quelques traces de sang suspectes. Je relevais les yeux vers lui, pleine d’inquiétude et d’incompréhension. Que c’était il passé là bas ? J’étais tellement heureuse et comblée de pouvoir enfin le sentir de nouveau contre moi. La dure épreuve était passée, il faudra désormais que je fasse plus attention à lui, la séparation fut des plus douloureuse et insupportable que je n’ai jamais vécue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-st0ry-0f-a-life.skyrock.com/
Seth A. Zuccheri
Fonda'
avatar

Sexe : Féminin Messages : 168
Points RP : 130
Date de naissance : 08/01/1991
Date d'inscription : 31/10/2010
Age : 27

Vos papiers s'il vous plaît !
Groupe d'appartenance: Mutant rebelle
Âge du personnage:
Fonction au sein de votre groupe: Membre

MessageSujet: Re: C'est si bon de te retrouver... [ Jen' & Seth]   Sam 6 Nov - 13:19

    Jenny : Seth !

    Le jeune homme l'avait laissée se ruer sur lui pour le serrer dans ses bras, conscient de l'inquiétude qu'elle avait du ressentir pendant son absence. Sentir son corps contre le sien était un véritable soulagement, même s'il était désolé de lui avoir causé tant de tracas. Il avait eu peur qu'elle décide de se lancer à sa recherche, ce qu'il aurait lui même fait sans hésitation, quitte à mettre sa vie en danger. Fort heureusement, son aîné avait dû l'en dissuader, et il faudrait qu'il pense à le remercier pour cela...

    Jenny : Mais qu’est ce qu’il vous est arrivé ? Vous étiez où ? Me refais plus jamais ça tu entends ? Plus jamais ! Je peux pas, je ne pourrais pas supporter ce stress, cette angoisse permanente, des scénarios qui tournent en boucle dans ma tête… Je ne veux plus !

    " Loan " avait séché les larmes de sa petite amie en passant doucement le revers de sa main sur ses joues, avant de prendre son visage entre ses doigts avec une grande douceur, et de déposer un baiser sur ses lèvres.

    - Calme toi, je suis là maintenant. Je suis désolé de ne pas t'avoir donné de mes nouvelles. On n'a pas été assez discrets je crois, puisque le Gouvernement nous est tombé dessus. Tout le monde s'en est sorti, mais ça a impliqué qu'on se cache pendant un bon moment, et mon portable...

    Il avait extirpé l'objet cassé de sa poche, afin de le présenter à son interlocutrice :

    - Je crois qu'il a pris l'eau.

    Il s'était aperçu que la jeune femme avait jeté un coup d'œil inquiet sur sa blessure à l'épaule, aussi, il s'était empressé de la rassurer, afin de ne pas trop s'attarder sur le sujet :

    - C'est rien ne t'en fais pas, juste une éraflure.

    Il ne ressentait qu'une vague brûlure, désagréable, mais loin d'être insoutenable. Une fois propre, il y passerait un désinfectant, histoire d'éviter qu'elle s'infecte d'avantage, mais ce serait tout. Il avait déjà connu pire, comme en témoignait la cicatrice qui était encore visible sur le haut de son torse.
    Épuisé, il avait décidé de s'assoir, entrainant sa compagne avec lui. Serré contre elle, il caressait doucement ses longs cheveux bruns. Il était bon de pouvoir se détendre après s'être fait une telle frayeur, et il n'y avait rien de tel pour cela que d'agir ainsi.

__________________________

♣️ Jenny, my love

I'm running for my life. A lot of people are running for their lives. They're hurt and they're dying and I can't help them... But I can protect you, and I would make it until my dying day.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fugitives.forumzen.com
Jenny A. Sheppard
Fonda'
avatar

Sexe : Féminin Messages : 813
Points RP : 231
Date de naissance : 21/09/1993
Date d'inscription : 31/10/2010
Age : 24
Localisation : Where is Jenny ?

Vos papiers s'il vous plaît !
Groupe d'appartenance: Mutant rebelle
Âge du personnage: 22 ans
Fonction au sein de votre groupe: Co-Dirigeante.

MessageSujet: Re: C'est si bon de te retrouver... [ Jen' & Seth]   Dim 7 Nov - 2:26


Il était là, bel et bien de retour, au creux de mes bras, le soulagement était ultime. Toute cette angoisse qui disparaît petit à petit du simple fait de pouvoir sentir sa chaleur tout contre moi, d’entendre sa voix, son cœur battre. Le cauchemar prenait enfin congé. J’étais heureuse. Ses gestes tendre pour me rassurer me faisait un bien fou. C’est dans des instants pareils que l’on réalise vraiment à quel point ceux à qui l’on tient le plus sont importantes pour notre équilibre. Il est la moitié de moi. Il essuya mes larmes d’un tendre revers de la main tout en me raisonnant.

« Calme toi, je suis là maintenant. Je suis désolé de ne pas t'avoir donné de mes nouvelles. On n'a pas été assez discrets je crois, puisque le Gouvernement nous est tombé dessus. Tout le monde s'en est sorti, mais ça a impliqué qu'on se cache pendant un bon moment, et mon portable... Je crois qu'il a pris l'eau. »

Effectivement, l’appareil était dans un sale état, rien qu’à le voir cela pourrait prêter à rire. Il me rassura aussi quant à sa blessure à l’épaule. Une éraflure certes mais qui n’est pas non plus superficielle. Certes lui et l’infirmerie ça fait deux mais je n’ai pas envie que ça ne s’infecte d’avantage. Il m’entraîna sur le lit, assis, l’un contre l’autre, ses doigts glissant à travers mes cheveux tandis que les miens parcouraient doucement sa nuque

« Tu m’as tellement manqué… Si tu savais à quel point j’ai eu peur… si on peu encore appeler ça de la peur à ce niveau… »

Tous ces jours et ces nuits scrutant l’horizon, guettant le moindre remue ménage, cherchant à comprendre ce qui s’était passé. Aujourd’hui je sais, c’est fini, soulagée. Généralement les équipes envoyées sur le terrain faisaient bien attention à être les plus discrets possibles. Je ne pense pas que ça soit de ce côté-là qu’il y a eu une faille. Je pense plutôt à une hausse du niveau de sécurité des bâtiments. Le Gouvernement serait prêt à dépenser une fortune en nouvelles technologies si cela pouvait leur permettre de mettre la main sur nous tous. Et par bonheur cette fois-ci ils avaient loupé leur coup.

Sur le visage de Seth on pouvait lire la fatigue, le stress qui diminue, la peur qui se calme et les nerfs qui se relâchent. Je comprends alors que de nous deux ça doit être surtout lui qui a dut avoir le plus peur. Je m’écartais doucement de lui avant de lui ôter son restant de t-shirt pour l’allonger sur le ventre. Je m’assaillais tout contre lui en posant mes mains sur son dos entamant un massage des plus doux tout en prenant soin d’éviter sa blessure.

« Détend toi maintenant, je suis là… » je fis une légère pause hésitant un peu avant de reprendre cette nuit j’ai commencé à partir à votre recherche… à ta recherche… seule. Je pensais que j’aurais pus vous retrouver sans mal… j’étais tellement inquiète… Hors Evan m’a bien vite stoppée, je n’ai pus faire qu’une dizaine de mettre dans la forêt avant qu’il ne m’arrête et me ramène ici… Si j’avais su dans quel état vous étiez j’aurais continué… »

Je ne sais pas si j’ai bien fait de lui dire mais je suis dans l’incapacité de lui cacher quelque chose. J’avais besoin de vider mon sac par la même occasion. J’espère qu’il pourra en faire autant. Il sait qu’on peut avoir confiance l’un dans l’autre, pouvoir dire ce qu’on pense en sachant que l’autre nous écoute. Pendant ce temps là je continuais tendrement mon massage défaisant ainsi tous les nœuds de nerfs, essayant de le détendre au maximum.

__________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-st0ry-0f-a-life.skyrock.com/
Seth A. Zuccheri
Fonda'
avatar

Sexe : Féminin Messages : 168
Points RP : 130
Date de naissance : 08/01/1991
Date d'inscription : 31/10/2010
Age : 27

Vos papiers s'il vous plaît !
Groupe d'appartenance: Mutant rebelle
Âge du personnage:
Fonction au sein de votre groupe: Membre

MessageSujet: Re: C'est si bon de te retrouver... [ Jen' & Seth]   Dim 7 Nov - 13:14

Jenny : Tu m’as tellement manqué… Si tu savais à quel point j’ai eu peur… si on peut encore appeler ça de la peur à ce niveau…

Il en était sincèrement désolé, mais ce qui était fait était fait. Lui aussi avait eu peur toutefois, et pas seulement pour sa vie et celle de ses camarades de raid. Comme à chaque fois qu'il risquait de ne jamais rejoindre sa petite amie, il se demandait ce qu'il adviendrait d'elle s'il venait à disparaître. Avec un peu de chance, son chagrin finirait par s'atténuer, et elle s'accrocherait, quitter à trouver un autre compagnon, mais si elle en était incapable ? Si elle préférait le venger et perdre la vie plutôt que continuer à affronter le quotidien, à se battre pour la cause qu'ils défendaient tous au sein de la grotte depuis un peu plus d'un an ? Evan serait là pour la soutenir, cela ne faisait aucun doute, mais il savait qu'il existait des épreuves dont on ne se relevait pas...
Il n'avait pas de mots pour répondre à cette déclaration, mais son regard parlait pour lui. Il s'était laissé faire au moment où elle lui avait retiré son tee-shirt abimé, et qu'elle l'avait fait basculer pour l'allonger sur le ventre. Pendant plusieurs semaines après leur séjour au Centre, il avait difficilement supporté qu'on le touche, même sans mauvaises intentions, mais heureusement, cela s'était complètement arrangé depuis.

Il fallait dire que les douces mains de son aimée n'avaient absolument rien à voir avec la poigne indélicate des scientifiques, ni et encore moins avec les lames des scalpels et autres instruments de torture qu'ils utilisaient sans aucun état d'âme.

Jenny : Détend toi maintenant, je suis là…

Parce qu'il appréciait son massage à sa juste valeur, le jeune homme avait bien du mal à garder les yeux ouverts. Le simple fait d'imaginer les trajectoires des caresses qui le détendaient si efficacement avaient de quoi l'assoupir, mais la reprise de parole de son interlocutrice l'avait sorti de sa torpeur :

Jenny : Cette nuit j’ai commencé à partir à votre recherche… à ta recherche… seule. Je pensais que j’aurais pu vous retrouver sans mal… j’étais tellement inquiète… Or Evan m’a bien vite stoppée, je n’ai pu faire qu’une dizaine de mètres dans la forêt avant qu’il ne m’arrête et me ramène ici… Si j’avais su dans quel état vous étiez j’aurais continué…

Il s'était douté qu'elle agirait ainsi. Il appréciait qu'elle se confie à lui sans craindre d'être réprimandée, et cet acte montrait à quel point elle était amoureuse de lui, et pourtant, pour assurer sa sécurité, il ne pouvait l'approuver...

- Je sais que tu es capable de te défendre Jenn', et de mettre une bonne raclée à tous ceux qui osent se placer en travers de ton chemin quand tu t'es fixé un but, mais je suis heureux que ton frère t'ai empêché de faire cette bêtise. Les hommes du Gouvernement nous connaissent. Ils savent de quoi nous sommes capables, et à qui s'en prendre pour nous faire flancher, alors à l'avenir, évite d'entreprendre quelque chose toute seule, d'accord ? S'il te plaît.

La perdre serait l'une des pires choses qui pourrait lui arriver. Il ne voulait pas revenir un beau matin et trouver leur chambre vide, pour apprendre un peu plus tard que son corps avait été retrouvé inerte, et qu'il ne la reverrait plus jamais. Il avait besoin d'elle, peut être plus qu'elle l'imaginait...

__________________________

♣️ Jenny, my love

I'm running for my life. A lot of people are running for their lives. They're hurt and they're dying and I can't help them... But I can protect you, and I would make it until my dying day.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fugitives.forumzen.com
Jenny A. Sheppard
Fonda'
avatar

Sexe : Féminin Messages : 813
Points RP : 231
Date de naissance : 21/09/1993
Date d'inscription : 31/10/2010
Age : 24
Localisation : Where is Jenny ?

Vos papiers s'il vous plaît !
Groupe d'appartenance: Mutant rebelle
Âge du personnage: 22 ans
Fonction au sein de votre groupe: Co-Dirigeante.

MessageSujet: Re: C'est si bon de te retrouver... [ Jen' & Seth]   Ven 3 Déc - 2:03

« Je sais que tu es capable de te défendre Jenn', et de mettre une bonne raclée à tous ceux qui osent se placer en travers de ton chemin quand tu t'es fixé un but, mais je suis heureux que ton frère t'ai empêché de faire cette bêtise. Les hommes du Gouvernement nous connaissent. Ils savent de quoi nous sommes capables, et à qui s'en prendre pour nous faire flancher, alors à l'avenir, évite d'entreprendre quelque chose toute seule, d'accord ? S'il te plaît.»

Il n’avait pas tord, loin de là même. On avait déjà vécue ça ensemble et ça, on ne pourrait jamais l’oublier. C’est aussi ce qui a fait ce que nous sommes aujourd’hui : un couple. C’est alors que tout le passé me revint en mémoire. Comme un flash back.

~ On ne se connaissait pas, on se retrouvait tous les deux dans la même cellule. Mon frère séparé de moi. Je ne connaissais pas Seth et pourtant il allait falloir que l’on se serre les coude pendant plusieurs heures, jours, semaines, plusieurs mois… un an et demi voir deux je ne sais plus. Cette relation est née dans le pire lieu que l’Homme est pus créer. Le rapprochement de jour en jour, la confiance qui s’installe, le soutiens surtout. La douleur devenait notre lot quotidien à tous. Et puis un jour, qui semblait pourtant ressembler à tous les autres jours, on nous emmenait en salle d’exercice pour user de nos dons et c’est alors que j’ai dis non. J’ai refusé. Je ne voulais plus utiliser mon pouvoir pour leur permettre de faire leurs petites expériences sur nous. Non s’en était trop. Les blessures, la fatigue, les nerfs qui lâchent… je n’en pouvais plus, j’étais exténuée. J’ai eu le droit à tout. Tout d’abord à l’isolement, une cellule encore plus froide et obscure que celle que nous avions. Comme je ne cédais toujours pas on m’a privé de nourriture et d’eau. Rien a faire, cela me rendait encore plus faiblarde mais je m’en fichais, je ne voulais plus. Cela avait assez duré. Puis vint le tour des tortures, plus horribles les unes que les autres… scalpels, fer rouge et autres injections de produits dans mes veines… tout ceci était tout simplement inutile. Plus rien ne fonctionnait, ils ne voulaient pas que ma rébellion se propage aux autres qui commençaient déjà à montrer des signes de résistance. Ils cherchaient par tous les moyens d’étouffer cette haine montante, de leur faire croire que j’avais succombé à ce que l’on m’infligeait. Ils cherchaient mon point faible, mon ou mes talons d’Achille. Ils re-visionnaient chacun des exercices que j’avais exécutés, rien… jusqu’à ce qu’ils voient la lueur d’espoir que j’avais dans les yeux lorsque je regardais Seth. Cette lumière qui symbolise tellement de choses pour deux êtres. Et ça, ça ne leur à pas échapper. Ils m’ont emmené en salle d’exercice sur le champ, ainsi que mon frère, Dany et mon frère. Tous les quatre. Comme à chaque séance d’exercice ils m’ont ôté mon collier. Je ne comprenais pas. Pourquoi j’étais dans la même pièce qu’eux mais séparée par cette vitre ‘blindée’. C’est alors qu’ils ont commencé. La torture était à présent visuelle, ils prenaient un malin plaisir à jouer les tortionnaires sur eux, tout en commençant par Seth. C’est alors que quelque chose se brisa en moi comme un gros CLACK qui fait que la haine que vous avez engrangé en vous depuis bien trop longtemps avait enfin décidé de sortir. Et ces mots retentirons toujours dans mon esprits, tandis que la lame d’un couteau de boucher s’enfonçait sous la peau de l’homme dont j’étais tombée amoureuse « Tu vas obéir et utiliser ton gêne maintenant ?! », la réponse fut simple et sans appel un regard remplis de haine, comme si le feu brûlait en moi, une vitalité incroyable venait de faire son apparition alors que je ne tenais pratiquement plus debout, un peu comme un cadavre ambulant « Oh oui ! ». D’un simple regard la vitre blindée explosa en million de morceaux, j’en profitais d’un geste de la main droite pour faire reculer le militaire qui s’attaquait de trop prêt au mutant tandis que de l’autre je brisais leur colliers. Là ils avaient eu du fil à retordre. Avant de nous éclipser et pendant que l’alerte était donnée j’adressais un dernier regard à l’un des scientifiques tout en lui tenant ces propos « On ne touche… »~


« … jamais à quelqu’un que j’aime. » J’avais dis ces quelques mots, le regard perdu, hagard sur le sol de la grotte, comme dans une autre parallèle, aillant du mal à revenir à la réalité. Les souvenirs étaient encore beaucoup trop présents dans mon esprit pour que j’arrive à en faire le deuil. Je revins réellement à moi lorsque j’entendis la voix beaucoup plus pressante que d’habitude de Seth. Mon dieu je m’étais vraiment mise dans un état second avec tous ces souvenirs…

« Oh pardon excuse moi… promis je ne recommencerais pas seulement si la prochaine fois qu’il y a un raid… on y va ensemble. » Si on devait se perdre, autant que ça soit ensemble… Je m’allongeais à ses côtés, posant ma tête sur son torse écoutant les battements de son cœur, une mélodie que je ne me lasserais jamais d’entendre et que surtout je veux continuer d’écouter jusqu’à la fin de mes jours. J’entrelaçais doucement mes doigts entre les siens comme pour m’assurer qu’il était vraiment là, que je ne rêvais pas, et qu’il était bel et bien revenu.

__________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-st0ry-0f-a-life.skyrock.com/
Seth A. Zuccheri
Fonda'
avatar

Sexe : Féminin Messages : 168
Points RP : 130
Date de naissance : 08/01/1991
Date d'inscription : 31/10/2010
Age : 27

Vos papiers s'il vous plaît !
Groupe d'appartenance: Mutant rebelle
Âge du personnage:
Fonction au sein de votre groupe: Membre

MessageSujet: Re: C'est si bon de te retrouver... [ Jen' & Seth]   Lun 17 Jan - 14:58

    En y réfléchissant bien, Seth et ses compagnons d'infortune devaient leur liberté à Jenny. C'était elle, en piquant une colère, qui était parvenue à les libérer de leurs colliers afin qu'ils prennent le large, et cela, il ne l'oublierait jamais. Elle était une femme forte, digne, mais parfois, il craignait que certains de ses actes se retournent contre elle... L'amour qui les unissait était une force, car il leur donnait le courage de se battre, mais aussi une grande faiblesse, car atteindre l'un d'eux signifiait atteindre l'autre. Le jeune homme n'hésiterait pas à troquer ses biens les plus précieux contre sa vie, quitte à se sacrifier lui même. La demoiselle continuait de le masser, mais à mesure que le temps passait, ses mouvements étaient de plus en plus désordonnés, preuve évidente qu'elle était plongée dans ses pensées. Lui était-il arrivé quelque chose durant son absence, quelque chose qu'elle aurait " oublié " de mentionner, ou s'était-elle simplement abstenue de dormir en attendant son retour ?

    - Jenny ?

    Il s'était légèrement redressé afin de pouvoir l'observer, et à sa grande surprise, il s'était aperçu qu'elle regardait fixement le sol de la grotte, comme envoûtée par une force invisible.

    Jenny : … jamais à quelqu’un que j’aime.

    Et voilà qu'à présent, elle parlait toute seule ! Inquiet, Loan s'était permis de hausser un peu la voix, sans aucune violence, espérant la ramener à la réalité...

    - Jenny ?

    Jenny : Oh pardon excuse moi… promis je ne recommencerais pas seulement si la prochaine fois qu’il y a un raid… on y va ensemble.

    Soulagé, mais ne voulant pas lui promettre qu'il la laisserait accompagner le convoi du prochain raid auquel il participerait, le jeune homme l'avait laissé s'installer à ses côtés et entrelacer leurs doigts ensemble, avant de l'emprisonner dans une tendre étreinte. Il ne ressentait plus aucun stress à son contact, plus aucune appréhension vis à vis du monde extérieur. Il se sentait bien, et en ces temps obscurs, cela était vraiment un luxe que peu de rebelles avaient la chance de pouvoir s'offrir...

    - Tu es sûre que ça va ? A quoi pensais tu à l'instant ?

    Il ne voulait pas risquer de paraître insistant, mais la santé de sa moitié le préoccupait depuis qu'il avait croisé son regard pour la toute première fois. Savoir qu'on lui avait fait du mal, et qu'on lui en referait volontiers sans aucun scrupule au cas ou elle venait à être capturée à nouveau par le Centre le mettait tout bonnement hors de lui. La chose qu'il souhaitait le plus, hormis le retour de la paix, et la reconnaissance des mutants en tant qu'êtres humains à part entière, c'était son bonheur et son bien être. Rien de plus, rien de moins...

__________________________

♣️ Jenny, my love

I'm running for my life. A lot of people are running for their lives. They're hurt and they're dying and I can't help them... But I can protect you, and I would make it until my dying day.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fugitives.forumzen.com
Jenny A. Sheppard
Fonda'
avatar

Sexe : Féminin Messages : 813
Points RP : 231
Date de naissance : 21/09/1993
Date d'inscription : 31/10/2010
Age : 24
Localisation : Where is Jenny ?

Vos papiers s'il vous plaît !
Groupe d'appartenance: Mutant rebelle
Âge du personnage: 22 ans
Fonction au sein de votre groupe: Co-Dirigeante.

MessageSujet: Re: C'est si bon de te retrouver... [ Jen' & Seth]   Lun 17 Jan - 22:19



Je m’étais vraiment absentée un instant, oubliant totalement ce que je faisais, ayant vraiment l’impression de revivre la même scène une fois de plus. Sensation des plus troublantes je dois l’admettre, et tout ça à cause, ou du moins je suppose un lien étroit, des "retrouvailles" avec Ryan. J’avais été plus que choquée ce soir là, je n’avais jamais eu autant peur depuis bien longtemps. C’est de sa faute si tout ça est arrivé, mais c’est grâce à sa connerie monumentale que nous avons pus nous en sortir… pas tous, mais la plus part. Je ne m’attendais strictement pas à le revoir, pas que je l’avais oublié, loin de là, juste que quand tu sors quelque part pour essayer d’oublier l’attente interminable, tu ne t’attends pas à voir resurgir l’un des fantômes de ton passé. Seth ne m’avait pas répondu quand à ma requête, il semblait plutôt préoccupé par l’état dans le quel j’étais à l’intérieur plutôt que de se soucier du prochain ravitaillement… En même temps il venait d’être fait et il avait passé cinq jours surement affreux, c’était compréhensible. Il me laissait m’installer contre lui, glissant ses doigts entre les miens. Je devais avouer que je me sentais terriblement bien à cet instant… J’hésitais à lui parler de ce qui s’est passé l’autre soir, il avait l’air si bien… je ne voulais pas gâcher cet instant avec une telle nouvelle… surtout si je lui dis que je n’ai pas laissé Ryan en plan sur le toit et que j’ai appelé les secours pour lui éviter une mort certaine… là la mort certaine elle serait pour moi dans les minutes qui suivraient mes paroles.

- « Rien… je repensais juste à notre évasion… »

Je lui dis ? Je ne lui dis pas. Bon allez je me lance. Non. Rahhh je sais qu’il va m’en vouloir s’il se rend compte que je lui cache quelque chose, mais je sais qu’il va m’en vouloir aussi de mes actions… Dilemme quand tu nous tiens…Je savais qu’il s’inquiétait vite alors que je ne lui dis pas tout jusqu’au bout pourrait lui faire croire que j’ai fait une grosse ânerie où qu’il m’est arrivé quelque chose… Bah en fait c’est ce qui s’est passé alors autant le lui dire non ? Je fermais les yeux un instant et inspira longuement, essayant de prendre mon courage à deux main pour lui faire part de ma mésaventure la peur me tiraillant le ventre et le cœur battant des records de vitesse, je serrais ses doigts avec les miens…

- « Ne me coupe pas jusqu’à ce que j’ai finit… J’ai manqué de retourner au Centre, de peu… Comment ? Oh c’est simple… euh none n fait c’est vachement compliqué et tordu comme affaire. Je te vois déjà venir alors comme je t’ai dis ne me coupe toujours pas je n’ai pas finit. Je suis sortis prendre l’air en ville, je n’ai pris que les ruelles très peu fréquentée comme tu m’as répété des milliers de fois quand je sors, j’avais besoin de sortir, j’en pouvais plus de tourner en rond ici en me faisant du sang d’encre, au bout d’un moment tu connais le nombre exacte de fils utilisés pour faire la couette alors autant compter les immeubles de la ville… Mais bon bref revenons en à ce que je disais… attend j’ai pas finit » Je fis une petite pause repris mon inspiration gardant les yeux fermés légèrement crispés pour ne pas affronter ceux de Seth. « Je te le fait brève… je ne préfère pas les détails… Là j’ai entendu quelqu’un hurler, je me suis précipitée et je suis tombé sur une vieille connaissance… Ryan… j’ai pris rapidement mes jambes à mon cou mais malgré le brouillard et la pluie il m’a suivis jusqu’à un toit d’un immeuble de la rue Sheldon Edward. J’étais fatiguée, terrorisée, de courir, de le revoir et le froid me gelait complètement, j’ai voulu courir jusqu’à l’autre bout du toit pour atteindre l’échelle… mais je me suis effondrée sur le sol et je pouvais pus bouger, j’étais complètement congelée… je pensais que j’allais y passer, que c’était foutu… je l’entendais se rapprocher en courant vers moi… mais il n’a pas appelé le centre… Il m’a couverte et s’est effondré aussi… » je fis une nouvelle pause, sachant que ça devait être déjà pas mal d’informations à enregistrer et pas des moindre… « plus délicat encore… j’ai appelé les secours… pour qu’ils le prennent en charge… et c’est ce qu’ils ont fait… j’ai passé la nuit à l’hôpital et suis rentrée hier en fin d’après-midi…j’ai finis… »

Je gardais les yeux fermé, mon cœur cessant presque de battre, je ne savais pas à quoi m’attendre, soit c’était l’explosion instantanée, soit c’était la bombe à retardement, qui ne disait trop rien de vraiment "méchant" sur le coup mais qui est capable dans 60 ans de vous ressortir cette anecdote alors que vous vous l’avez oublié… ou tellement d’autres manières encore… J’ouvrais doucement les yeux m’écartant un peu pour torner mon visage vers lui sans pour autant chercher son regard. J’avais fait une erreur… j’en était bien consciente, mais cette affaire ne devait absolument pas s’ébruiter dans les couloir, je me devais, ainsi que Seth, Abby, Evan et Chris, de montrer l’exemple, et ça, c’était exactement ce qu’il ne fallait pas faire.

__________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-st0ry-0f-a-life.skyrock.com/
Seth A. Zuccheri
Fonda'
avatar

Sexe : Féminin Messages : 168
Points RP : 130
Date de naissance : 08/01/1991
Date d'inscription : 31/10/2010
Age : 27

Vos papiers s'il vous plaît !
Groupe d'appartenance: Mutant rebelle
Âge du personnage:
Fonction au sein de votre groupe: Membre

MessageSujet: Re: C'est si bon de te retrouver... [ Jen' & Seth]   Mar 18 Jan - 11:47

    Jenny : Rien… je repensais juste à notre évasion…

    Seth avait légèrement froncé les sourcils. Elle repensait à leur évasion? Pourquoi maintenant, pourquoi avec tant de réalisme ? Certain qu'elle lui cachait encore quelque chose, il avait attendu qu'elle poursuive ses explications, tendu. Il avait senti que le cœur de sa moitié battait de plus en plus rapidement à l'intérieur de sa poitrine, juste avant qu'elle se décide enfin à reprendre la parole :

    Jenny : Ne me coupe pas jusqu’à ce que j’ai fini… J’ai manqué de retourner au Centre, de peu… Comment ? Oh c’est simple… euh non en fait c’est vachement compliqué et tordu comme affaire. Je te vois déjà venir alors comme je t’ai dis ne me coupe toujours pas je n’ai pas fini. Je suis sortie prendre l’air en ville, je n’ai pris que les ruelles très peu fréquentées comme tu m’as répété des milliers de fois de le faire quand je sors, j’avais besoin de sortir, j’en pouvais plus de tourner en rond ici en me faisant du sang d’encre, au bout d’un moment tu connais le nombre exact de fils utilisés pour faire la couette alors autant compter les immeubles de la ville… Mais bon bref revenons en à ce que je disais… attend j’ai pas fini.

    Le jeune homme avait eu très envie de réagir, mais il s'était abstenu, par respect pour sa compagne. Il avait suffit qu'il s'absente quelques jours pour que leurs pires ennemis manquent de lui remettre le grappin dessus, ce qui était très inquiétant. Dorénavant, il éviterait de s'éloigner, afin d'assurer sa sécurité... Mais qu'est ce qui lui avait pris d'aller se promener seule en pleine nuit aussi ?! Elle savait pourtant bien que c'était dangereux !

    Jenny : Je te le fait brève… je ne préfère pas les détails… Là j’ai entendu quelqu’un hurler, je me suis précipitée et je suis tombé sur une vieille connaissance… Ryan… j’ai pris rapidement mes jambes à mon cou mais malgré le brouillard et la pluie il m’a suivit jusqu’à un toit d’un immeuble de la rue Sheldon Edward. J’étais fatiguée, terrorisée, de courir, de le revoir et le froid me gelait complètement, j’ai voulu courir jusqu’à l’autre bout du toit pour atteindre l’échelle… mais je me suis effondrée sur le sol et je pouvais plus bouger, j’étais complètement congelée… je pensais que j’allais y passer, que c’était foutu… je l’entendais se rapprocher en courant vers moi… mais il n’a pas appelé le centre… Il m’a couverte et s’est effondré aussi…

    Jenny avait fait exactement tout ce qu'il ne fallait pas faire lorsque l'on était un fugitif : accourir au moindre cri pour porter secours à une victime potentielle ( son bon cœur finirait par la perdre... ), alors qu'elle ne bénéficiait d'aucun protecteur au cas où les choses venaient à mal tourner. Il s'était crispé en entendant le nom du chien-chien de Phylis, la directrice du Centre. Il n'ignorait pas qu'il s'agissait de l'un de ses meilleurs éléments en matière de capture, mais aussi qu'il avait été proche de sa petite amie par le passé. Enfin, avec un peu de chance, il n'était plus un danger : l'hypothermie avait sûrement eu raison de lui à l'heure qu'il était, à supposer que personne ne l'ait trouvé...

    Jenny : Plus délicat encore… j’ai appelé les secours… pour qu’ils le prennent en charge… et c’est ce qu’ils ont fait… j’ai passé la nuit à l’hôpital et suis rentrée hier en fin d’après-midi…j’ai fini…

    * Tu as QUOI ? * Oh, Jenny... Loan ne s'était pas aperçu que le vase qui contenait le dernier bouquet de fleurs sauvages qu'il avait offert à la demoiselle venait de voler en éclat. Il était bien trop occupé à tergiverser. Pourquoi ce pantin, ce traître, cette ordure l'avait-il épargnée ? Étais-ce une ruse pour mieux l'attirer dans ses filets, et la rallier à sa cause ? Et elle, pourquoi l'avait-elle sauvé ? Avait-elle encore des sentiments pour lui ? Pourquoi ? Ce Ryan ne perdait rien pour attendre s'il osait l'approcher à nouveau, foi de Seth...

    Il ne s'était aperçu qu'il causait des bouleversements dans la pièce que quelques minutes après s'être mis en colère, et pour ne pas risquer de laisser penser à son interlocutrice qu'il lui en voulait personnellement, il s'était efforcé de retrouver son calme. Pas facile...

__________________________

♣️ Jenny, my love

I'm running for my life. A lot of people are running for their lives. They're hurt and they're dying and I can't help them... But I can protect you, and I would make it until my dying day.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fugitives.forumzen.com
Jenny A. Sheppard
Fonda'
avatar

Sexe : Féminin Messages : 813
Points RP : 231
Date de naissance : 21/09/1993
Date d'inscription : 31/10/2010
Age : 24
Localisation : Where is Jenny ?

Vos papiers s'il vous plaît !
Groupe d'appartenance: Mutant rebelle
Âge du personnage: 22 ans
Fonction au sein de votre groupe: Co-Dirigeante.

MessageSujet: Re: C'est si bon de te retrouver... [ Jen' & Seth]   Mer 19 Jan - 2:21


Je le fixais, je voyais bien qu’il avait du mal à se contenir, qu’il se taisait parce que je lui avais demandé. Et mince je pense avoir fait une belle boulette, une très grosse boulette même quand j’y pense… J’aurais mieux fait de tenir ma langue ne serait-ce que pour lui éviter cet état, et aussi pour éviter à Ryan une probable altercation dans le future avec Seth… connaissant bien le jeune homme je me doute parfaitement bien qu’il n’en restera pas là… Bon Dieu mais pourquoi je l’ouvre moi ! Ryan ne m’a pas livré lui, et moi c’est un peu comme si je le livrais là, en disant à Seth tout ce qui s’était passé… C’est un peu comme le poignarder dans le dos. Pourquoi ma mère ne m’a pas appelée Cruche quand j’étais petite au lieu de Jenny hein ? Je vous le demande. La reine des gaffes depuis plusieurs jours c’est moi et en beauté en plus de ça, en même temps ça faisait tellement longtemps qu’il ne m’était rien arrivé… Le bon Dieu à dut voir ça et se dire « Oh merde je l’avais oublié, oh bah balancez lui une bonne dose d’ennuis…. Ouais, ouais stout d’un coup elle se démerdera comme elle pourra. » Parce que oui je me débrouillais comme je pouvais, et visiblement très mal. La maladresse m’avait toujours coûté très cher par le passé, certains diront que je n’ai rien tiré de ces expériences, d’autres que je suis complètement aliénée, mais non, c’est juste dans ma nature d’être maladroite tant dans les paroles, dans les gestes, dans mes actes. Ça à toujours été, et je pense que ça sera toujours.

Seth ne disait toujours rien mais le vase sur le bureau à côté parla pour lui, il vola en millions de morceaux. Par pur réflexe je m’étais automatiquement redressée et recroquevillée en boule cachant mon visage avec mes bras. Je passais ma tête doucement sur le côté pour voir que plusieurs des objets de la chambre était en lévitation et qu’ils menaçaient eux aussi d’exploser à tout instant. Je regardais le bouquet de fleur sauvage sur le sol quelques instant avant de reposer mon attention sur le jeune homme. Je posais ma main sur lui doucement et parla d’un voix qui se voulait douce.

« Je pense qu’il est préférable qu’on aille dehors, mais par pitié dis quelque chose plutôt que de tout casser même si c’est assez représentatif de ce que tu ressens…. »

Je pris sa main et le leva, lui donnant un t-shirt propre au passage, hors de question que quelqu’un d’autre puisse l’admirer, puis, l’entraina à l’extérieur. Je le sentais et le voyait bien tendu, si j’avais sus, j’aurais continué le massage sans rien dire, j’avais réussis à le détendre un peu…
Nous marchions à travers les couloirs croisant certains rebelles qui nous regardaient bizarrement. A mon avis la tête crispée et furax de Seth ne devait pas passer inaperçue et me connaissant… je devais être blanche comme un linge. Je nous emmenais un peu plus loin que l’entrée de la grotte pour ne pas avoir à faire à des oreilles indiscrètes, et puis même les éclats de voix ce n’est pas ce qu’il y a de mieux en ce moment.

« J’aurais dut me douter que t’allais réagir comme ça si je te le disais…. »

C’était certain, alors pourquoi lui avoir dis ? En un seul mot : confiance. Mais là la confiance n’avait rien à voir là dedans. J’avais aussi besoin d’en parler, j’avais ressentis tellement d’émotions différentes et extrêmes que ça avait du ma à rester à l’intérieur… Même si je suis généralement, voir tout le temps, quelqu’un qui intériorise beaucoup et qui ne craque qu’au bout d’une grande accumulation de choses.
Mon regard oscillait entre les yeux furax de Seth et le sol, ne sachant le quel des deux il fallait que je fixe, son regard était tellement sombre que j’en avais la chaire de poule et je l’imaginais déjà entrain d’élaborer un stratagème pour se venger. Oh Ryan dans quel bourbier je t’ai mis, et toi Seth dans quel état t’ais-je plongé ?!

__________________________



Dernière édition par Jenny A. Sheppard le Mer 19 Jan - 23:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-st0ry-0f-a-life.skyrock.com/
Seth A. Zuccheri
Fonda'
avatar

Sexe : Féminin Messages : 168
Points RP : 130
Date de naissance : 08/01/1991
Date d'inscription : 31/10/2010
Age : 27

Vos papiers s'il vous plaît !
Groupe d'appartenance: Mutant rebelle
Âge du personnage:
Fonction au sein de votre groupe: Membre

MessageSujet: Re: C'est si bon de te retrouver... [ Jen' & Seth]   Mer 19 Jan - 10:14

    Seth s'était senti coupable de s'être emporté en voyant Jenny se recroqueviller sur elle même au moment où il avait fait exploser le vase sans même le vouloir, sous l'effet de la colère. Il n'avait pas cherché à l'effrayer, et il ne souhaitait pas la punir à cause de son imprudence. Seulement voilà, il avait une longue et rude semaine derrière lui, ce qui ne l'aidait pas à se concentrer sur la maîtrise du pouvoir qu'il avait emprunté, même s'il avait l'habitude de l'utiliser depuis qu'il était en couple avec la télékinésiste. Il ne lui avait opposé aucune résistance au moment où elle l'avait entraîné en dehors de la chambre, se contentant juste d'enfiler le tee-shirt propre qu'elle lui tendait. Il devait avoir l'air peu aimable, car les gens qui les croisaient dans les couloirs de la grotte ne se risquaient pas à leur demander où ils allaient. Une fois dehors, il s'était adossé contre un arbre, puis il avait laissé échapper un profond soupir.

    Jenny : J’aurais du me douter que t’allais réagir comme ça si je te le disais…

    - Comment aurais-tu voulu que je réagisse ?

    Il s'était interrompu durant quelques secondes. A présent qu'il s'était un peu calmé, il sentait un autre sentiment naître en lui. De l'incompréhension, de la jalousie ? Il l'ignorait lui même...

    - Tout le monde ici fait tout pour te protéger, ton frère, tes amis, moi, et toi, qu'est ce que tu fais ? Franchement, qu'est ce qui t'as pris ?

    Elle aurait du se contenter de fuir l'ennemi, mais au lieu de cela, elle l'avait pris en pitié, et du même coup, elle s'était exposée à un danger dont il n'était pas sûr de pouvoir la sauver. Elle n'était pourtant pas une rebelle débutante !! Que comptait-elle faire après, aveuglée par la sympathie qu'elle éprouvait pour le traqueur ? Le conduire jusqu'à leur repère, en lui offrant toutes les vies qu'il abritait ?

    - Tu devrais savoir que ce Ryan est tout sauf un homme de confiance ! Il t'as peut-être épargné pour cette fois, mais sa maîtresse ne le lâchera pas. Elle n'aura de cesse de nous chercher jusqu'à ce qu'elle nous mette enfin la main dessus, et il est son meilleur instrument pour arriver à ses fins !

    Il ne haussait pas le ton pour le simple plaisir de sentir qu'il avait une influence quelconque sur les choix que faisait sa vis à vis, mais bien parce qu'il tenait à elle, et qu'il ne souhaitait pas que son imprudence la conduise à nouveau en cellule. Que ferait-il à ce moment là, le chien-chien, à part les empêcher de venir à son secours, et observer les scientifiques lorsqu'ils la tortureraient ? A leur droite, un arbre avait tangué...


__________________________

♣️ Jenny, my love

I'm running for my life. A lot of people are running for their lives. They're hurt and they're dying and I can't help them... But I can protect you, and I would make it until my dying day.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fugitives.forumzen.com
Jenny A. Sheppard
Fonda'
avatar

Sexe : Féminin Messages : 813
Points RP : 231
Date de naissance : 21/09/1993
Date d'inscription : 31/10/2010
Age : 24
Localisation : Where is Jenny ?

Vos papiers s'il vous plaît !
Groupe d'appartenance: Mutant rebelle
Âge du personnage: 22 ans
Fonction au sein de votre groupe: Co-Dirigeante.

MessageSujet: Re: C'est si bon de te retrouver... [ Jen' & Seth]   Mer 19 Jan - 23:14


Je m’assis sur l’une des pierres qui se trouvaient non loin de la grotte en observa Seth se poser contre un arbre. Je ne répondis pas à sa première question. Si je l’avait fait ça aurait pus être quelque chose du genre « Oui je sais, bah en fait j’aurais du rien te dire ça aurait été mieux » C’était une évidence qu’il allait réagir de la sorte, mais à vrai dire à ce moment là je ne songeais pas vraiment au futur, même proche, j’avais quelqu’un dans les bras qui risquait à tout instant de flancher et ça, je ne pouvais me le permettre… même si cette personne était celle qui voulait causer ma perte. Je ne voyais plus l’homme du Centre je voyais l’être tout simplement. Il m’avait tant de fois tendu la main que d’un côté je me sentais redevable. Stupide, je sais.


- Tout le monde ici fait tout pour te protéger, ton frère, tes amis, moi, et toi, qu'est ce que tu fais ? Franchement, qu'est ce qui t'as pris ?


- Seth… d’un côté à t’entendre on dirait que je suis une enfant. Ça fait bien longtemps que je n’en suis plus une… Ce qui m’a pris ? C’est simple, inversons les rôles deux minutes… Tu es par terre tétanisé par le froid qui t’a gelé tous les membres, à ce moment tu sais que c’est finit, que tu vas y retourner parce que c’est son job de t’y emmené… mais à la place il s’agenouille à tes coté et te couvre à son propre détriment, il s’effondre au sol en te demandant de lui pardonner et là il perd connaissance. Tu fais quoi ? Tu le laisse crever sur le toit, alors qu’il vient surement de te sauver de la mort par hypothermie ? Seth, il m’a épargné deux fois de suite ce soir là. Oui parce qu’à l’hôpital il a retrouvé ma trace et est venu dans ma chambre… A peine était il entré que Phylis entrait surement au rez-de-chaussée puisqu’il se stoppa à ses premiers mots et a tourné les talons, à la cafétéria. S’il avait voulu il m’aurait livré là aussi, il ne l’a pas fait ! Sois lui au moins reconnaissant de ça s’il te plait. Il m’a évité le pire alors qu’il aurait très bien pus me ramener là bas. Sois lui reconnaissant de m’avoir laissé la vie sauve.


J’avais parlé d’une voix douce tentant de dissimuler mon léger agacement. Pas envers lui, je ne sais même pas envers quoi j’étais agacée en fait. Je détournais la tête fixant la ligne d’horizon sans trop savoir ce que j’y cherchais. Des réponses plausibles à mes actes ? Peut être. Puisque l’heure était aux justifications… Je continuais de fixer l’horizon pendant qu’il parlait, pis me retourna de nouveau vers lui.

- Tu devrais savoir que ce Ryan est tout sauf un homme de confiance ! Il t'as peut-être épargné pour cette fois, mais sa maîtresse ne le lâchera pas. Elle n'aura de cesse de nous chercher jusqu'à ce qu'elle nous mette enfin la main dessus, et il est son meilleur instrument pour arriver à ses fins !


- Tu ne l’as pas connu avant… Il n’était pas comme ça. Il ne l’a pas toujours été. Il est instrumentalisé Seth… Et j’ai eu l’impression que l’homme qu’il était avant est toujours vivant. Sinon pourquoi m’aurait-il laissé partir ? Dis moi franchement…

Je fus alertée par un petit craquement, je tournais la tête, l’arbre à côté de nous tanguais. Je regardais le jeune homme, ça, ça ne venait surement pas de moi. Je me mordais la lèvre sachant qu’apparemment j’avais fait une erreur, surement de débutante, mais ma raison m’avait demandé de ne pas le laisser à son sort sur le toit. Peut-être que j’avais eu tord, certes, mais au moins personne n’était mort et je n’étais pas au Centre non plus. Je m’en voulais toute fois de le mettre dans un tel état… je peux totalement comprendre qu’il ai pus avoir peur, j’aurais eu peur aussi… mais je vais bien. Je sais très bien qu’il ne veut pas en rester là, ça se lit sur son visage, ses traits tirés qui laissent deviner la colère qui le tiraille à l’intérieur. Je ne le connais que trop bien pour savoir tout ça. Mais je sais aussi que si Ryan avait perdu la parcelle de l’homme qu’il était avant, il m’aurait de suite livré à Phylis, il ne m’aurait pas demandé pardon.

Je me levais et alla vers Seth me glissant dans ses bras pour lui donner un câlin. Ça me faisait mal de le voir ainsi et de ne pas savoir exactement ce à quoi il pensait. , pourtant il voit bien que je suis en un seul morceau et que je vais bien.

__________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-st0ry-0f-a-life.skyrock.com/
Seth A. Zuccheri
Fonda'
avatar

Sexe : Féminin Messages : 168
Points RP : 130
Date de naissance : 08/01/1991
Date d'inscription : 31/10/2010
Age : 27

Vos papiers s'il vous plaît !
Groupe d'appartenance: Mutant rebelle
Âge du personnage:
Fonction au sein de votre groupe: Membre

MessageSujet: Re: C'est si bon de te retrouver... [ Jen' & Seth]   Jeu 20 Jan - 10:42

    Jenny : Seth… d’un côté à t’entendre on dirait que je suis une enfant. Ça fait bien longtemps que je n’en suis plus une… Ce qui m’a pris ? C’est simple, inversons les rôles deux minutes… Tu es par terre tétanisé par le froid qui t’a gelé tous les membres, à ce moment tu sais que c’est fini, que tu vas y retourner parce que c’est son job de t’y emmener… mais à la place il s’agenouille à tes coté et te couvre à son propre détriment, il s’effondre au sol en te demandant de lui pardonner et là il perd connaissance. Tu fais quoi ? Tu le laisse crever sur le toit, alors qu’il vient surement de te sauver de la mort par hypothermie ? Seth, il m’a épargné deux fois de suite ce soir là. Oui parce qu’à l’hôpital il a retrouvé ma trace et est venu dans ma chambre… A peine était il entré que Phylis entrait surement au rez-de-chaussée puisqu’il se stoppa à ses premiers mots et a tourné les talons, à la cafétéria. S’il avait voulu il m’aurait livré là aussi, il ne l’a pas fait ! Sois lui au moins reconnaissant de ça s’il te plait. Il m’a évité le pire alors qu’il aurait très bien pu me ramener là bas. Sois lui reconnaissant de m’avoir laissé la vie sauve.

    Seth n'avait pas immédiatement su quoi répondre à cela. Il ne savait pas exactement ce qu'il s'était passé entre sa petite amie et le premier mutant crée par le Centre avant qu'ils se rencontrent et se serrent les coudes, et à vrai dire, il n'était pas certain de le vouloir. S'il avait été à sa place, à supposer qu'il ait été un ami, l'aurait-il laissé mourir alors qu'il l'avait aidé ? C'était une question difficile... Il avait peut-être été un peu injuste avec sa vis à vis, mais il souhaitait la protéger, et le fait qu'elle se soit si peu méfiée d'un être instable l'inquiétait au plus haut point, à plus forte raison puisqu'il savait qu'elle chercherait à le retrouver, pour comprendre ce qui avait fait de lui un homme différent. Mais les pardons ne faisaient pas tout... Devait-il lui déconseiller de le fréquenter, quitte à la pousser à se mettre plus en danger encore, ou simplement la surveiller à son insu, pour s'assurer qu'il ne lui arrivait rien ? Aucune de ces solutions n'était très agréable à envisager, mais il le faudrait pourtant...

    Jenny : Tu ne l’as pas connu avant… Il n’était pas comme ça. Il ne l’a pas toujours été. Il est instrumentalisé Seth… Et j’ai eu l’impression que l’homme qu’il était avant est toujours vivant. Sinon pourquoi m’aurait-il laissé partir ? Dis moi franchement…

    Le jeune homme l'avait laissé venir se lover contre lui en soupirant. Elle était libre et en bonne santé, mais pour combien de temps encore ? Il était plus calme qu'auparavant quand il avait repris la parole, mais les yeux qu'il avait levé vers elle n'étaient pas sereins :

    - Jenny... Il est vital que tu fasses la distinction entre ce qu'il était avant et ce qu'il est aujourd'hui. Il n'a peut-être pas toujours été mauvais, mais Phylis s'applique à en faire une arme, une arme dénuée du moindre sentiments qui lui obéirait au doigt et à l'œil sans poser de questions. Chaque jour qui passe voit son humanité disparaitre peu à peu. Et dans quelques mois, tout au plus quelques années, il n'en restera plus rien. Méfies toi de ça...

    A moins qu'il parvienne à échapper au Centre et à la forte emprise qu'il avait eu sur lui pendant un temps relativement long, et ce de sa propre volonté, il était perdu. La folle ne le laisserait pas éternellement faire capoter ses projets. Soit il lui livrait ses cibles en temps et en heure, soit elle utiliserait des méthodes plus radicales pour le transformer. Et s'il n'obtempérait toujours pas, elle n'hésiterait sans doute pas à le tuer au profit d'un allié plus performant...

    - Nous ne pourrions pas nous évader une deuxième fois tu sais ? Les mesures de sécurité ont du être renforcées depuis notre départ, et nous serions surveillés 24h sur 24.

    La demoiselle devait déjà le savoir, mais il avait jugé bon de le lui rappeler. Si elle venait à leur être enlevée, son frère et lui se porteraient immanquablement à son secours. Mais s'ils périssaient, que deviendraient les rebelles ?


__________________________

♣️ Jenny, my love

I'm running for my life. A lot of people are running for their lives. They're hurt and they're dying and I can't help them... But I can protect you, and I would make it until my dying day.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fugitives.forumzen.com
Jenny A. Sheppard
Fonda'
avatar

Sexe : Féminin Messages : 813
Points RP : 231
Date de naissance : 21/09/1993
Date d'inscription : 31/10/2010
Age : 24
Localisation : Where is Jenny ?

Vos papiers s'il vous plaît !
Groupe d'appartenance: Mutant rebelle
Âge du personnage: 22 ans
Fonction au sein de votre groupe: Co-Dirigeante.

MessageSujet: Re: C'est si bon de te retrouver... [ Jen' & Seth]   Sam 22 Jan - 1:27


- Jenny... Il est vital que tu fasses la distinction entre ce qu'il était avant et ce qu'il est aujourd'hui. Il n'a peut-être pas toujours été mauvais, mais Phylis s'applique à en faire une arme, une arme dénuée du moindre sentiment qui lui obéirait au doigt et à l'œil sans poser de questions. Chaque jour qui passe voit son humanité disparaitre peu à peu. Et dans quelques mois, tout au plus quelques années, il n'en restera plus rien. Méfies toi de ça...

- De une tu n'as pas répondu à mes questions précédentes.... et de deux... Je suis certaine qu’au fond il n’a pas changé, que c’est toujours le même ! Phylis ne peut pas changer la vraie nature des gens, comme dit le proverbe : chassez le naturel et il revient au galop. Elle ne peut que guider le conscient, le forcer à obéir, mais tu crois vraiment qu’elle peut atteindre le subconscient des gens ? Je ne pense pas. Pour moi Ryan aura toujours une part d’avant en lui. Il n’y a pas de distinction à faire. Je n’ai pas à me méfier.


Du moins je pense que je n’ai pas à me méfier. Pourquoi devrais-je le faire ? Je n’irais pas non plus jusqu’à dire que je suis confiante mais, je n’irais pas jusqu’à jouer la peureuse sous prétexte qu’il est manipulé. Lorsque je vins me mettre contre lui, le jeune homme poussa un soupir qui en disait long. Non je ne suis pas buttée, je suis juste déterminée à montrer mon point de vue sur cette affaire et je ne vais pas dire oui en hochant la tête alors que je pense non. Non, je ne vais pas jouer à l’âne qui dit amen à tout ce qu’on lui demande de faire. Je ne veux pas non plus paraître radicale ou faire du mal à Seth, loin de moi cette idée. Je veux juste qu’on entende ce que j’ai à dire. Et je sais que Ryan n’est pas dénué de sentiments, il lui reste au moins la pitié qu’il a eu pour moi, ça ne peut être que ça, je ne vois que ça pour qu’il m’ai épargné ce soir là ; Pour qu’il ai même préférer valoriser ma vie plutôt que la sienne. Oui je pense que la pitié peut faire ça. Je ne pus m’empêcher de déposer un baiser dans le creux de son cou pendant qu’il reprenait de nouveau la parole.

- Nous ne pourrions pas nous évader une deuxième fois tu sais ? Les mesures de sécurité ont du être renforcées depuis notre départ, et nous serions surveillés 24h sur 24.


- Je sais, je sais, je sais ! Mais je suis bien là devant toi, il m’a laissé libre, alors pourquoi parler d’une chose qui n’est pas arrivé ? Cesse de te faire un sang d’encre, tu vois bien que je suis là.

Comme pour illustrer mes dires je serrais un peu plus le jeune homme contre moi comme pour lui faire voir que j’étais bel et bien là. Que ce n’était pas un rêve et qu’il se devait de ne plus penser au pire. J’allais doucement chercher sa main et glissais mes doigts entre les siens tendrement. Je ne lui en voulais pas de s’être inquiété, je l’avais été aussi jusqu’à il y a deux heures à peine.

- Regarde… je vais bien. Et par bonheur tu es rentré toi aussi sein et sauf. Ne cherchons plus à se prendre la tête, parce que si l’on continue sur cette lancée, tu me connais, je vais vite me braquer ne plus dire un mot de la semaine… Ce n’est pas contre toi…

Je baissais les yeux vers le sol observant les quelques fleurs qui s’y trouvaient. Elles au moins elles n’avaient pas d’autres soucis qu’à se préoccuper de se faire grandir. Les problèmes de couple elles ne connaissent pas, car même pour se reproduire elles passent par des intermédiaires ces feignantes. Je relevais doucement les yeux vers Set ne sachant trop que dire pour apaiser la situation. Je voyais bien qu’à l’intérieur il bouillait, et je n’arriverais à rien changer…

__________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-st0ry-0f-a-life.skyrock.com/
Seth A. Zuccheri
Fonda'
avatar

Sexe : Féminin Messages : 168
Points RP : 130
Date de naissance : 08/01/1991
Date d'inscription : 31/10/2010
Age : 27

Vos papiers s'il vous plaît !
Groupe d'appartenance: Mutant rebelle
Âge du personnage:
Fonction au sein de votre groupe: Membre

MessageSujet: Re: C'est si bon de te retrouver... [ Jen' & Seth]   Sam 22 Jan - 12:11

    Jenny : De une tu n'as pas répondu à mes questions précédentes.... et de deux... Je suis certaine qu’au fond il n’a pas changé, que c’est toujours le même ! Phylis ne peut pas changer la vraie nature des gens, comme dit le proverbe : chassez le naturel et il revient au galop. Elle ne peut que guider le conscient, le forcer à obéir, mais tu crois vraiment qu’elle peut atteindre le subconscient des gens ? Je ne pense pas. Pour moi Ryan aura toujours une part d’avant en lui. Il n’y a pas de distinction à faire. Je n’ai pas à me méfier.

    Seth avait cru que sa petite amie était moins naïve. Ordinairement, il avait aussi tendance à penser qu'il fallait laisser une seconde chance aux gens, mais pas dans cette situation. Ryan représentait un réel danger pour les rebelles, qu'il ait été ami avec la télékinésiste ou non. Phylis ne pouvait pas entrer dans son cerveau pour modifier son caractère, quoi que cela restait encore à prouver, mais la terreur qu'elle lui inspirait, et le chantage qu'elle lui faisait, avaient de quoi transformer un homme. Soumis à des tortures de plus en plus violentes, on était tenté de céder à la facilité. Et de toute évidence, Camara n'avait pas cherché à échapper à son sort. Combien de mutants avait-il condamné à l'Enfer sous les ordres du centre ? A bien y réfléchir, il préférait ne pas le savoir... Conscient que son interlocutrice n'était pas disposée à écouter ses recommandations, il n'avait rien rétorqué. Il règlerait le problème seul, et sans lui demander son avis. Après tout, c'était pour son bien...

    Tandis qu'elle lui parlait, affirmant qu'elle risquait de se braquer s'il continuait à la contredire, le jeune homme réfléchissait déjà à un moyen de mettre la main sur le patient n°1. Cet infâme traître se pavanait librement en ville lors de ses permissions, et cela ne rendait son attitude que plus intolérable. Il n'aurait qu'à mettre la main sur son adresse, et aller lui rendre une petite visite surprise... Cela ne serait sans doute pas chose facile, mais il connaissait un mutant qui avait la capacité de localiser ses semblables. Grâce à son aide, il parviendrait à ses fins...

    - Tu as raison, n'en parlons plus.

    Il avait inspiré profondément, afin de parvenir à se montrer plus serein, avant de passer une main tendre sur le visage de son interlocutrice. Pourquoi avait-il fallu qu'elle recroise un ancien amour, qui l'avait changée ? Pourquoi était-il si obstinée, si aveugle ? Pourquoi ne lui faisait-elle pas confiance ? Il l'aimait trop pour risquer de la perdre bêtement, alors quitte à la vexer, il ferait le nécessaire pour assurer sa sécurité...

__________________________

♣️ Jenny, my love

I'm running for my life. A lot of people are running for their lives. They're hurt and they're dying and I can't help them... But I can protect you, and I would make it until my dying day.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fugitives.forumzen.com
Jenny A. Sheppard
Fonda'
avatar

Sexe : Féminin Messages : 813
Points RP : 231
Date de naissance : 21/09/1993
Date d'inscription : 31/10/2010
Age : 24
Localisation : Where is Jenny ?

Vos papiers s'il vous plaît !
Groupe d'appartenance: Mutant rebelle
Âge du personnage: 22 ans
Fonction au sein de votre groupe: Co-Dirigeante.

MessageSujet: Re: C'est si bon de te retrouver... [ Jen' & Seth]   Dim 23 Jan - 2:36


« C’est même toi qui généralement me dis qu’il faut toujours laisser une seconde chance aux gens, alors pourquoi Ryan ferait-il exception à la règle ? Pourquoi serait-il différent ? »

Il passa sa main sur ma joue avant de répondre que finalement oui, il était préférable de plus en parler. Et effectivement il le fallait. Je pense que je me serais vite braquée, en tous les cas je n’en suis pas loin, si la discussion s’était prolongée je pense que je l’aurais laissé en plan et n’aurait plus décroché un mot de la journée, voir du lendemain. Ce réflexe, si je puis dire, est l’un de mes plus gros défauts, je le reconnais et à chaque fois je m’en veux de le faire une fois que tout est finit, mais c’est plus fort que moi, c’est dans ma nature et rien ni personne ne pourra le changer. Bornée ? C’est le moins que l’on puisse dire, je ne démords que très rarement de mes positions et je ne me laisse pas facilement marché sur les pieds, et malheureusement j’en viens à blesser ceux que j’aime. Il inspira fortement essayant de me montrer qu’il reprenait son calme. Je lui fais confiance, je sais que la page est tournée dès à présent, que c’est du passé et que ni l’un ni l’autre nous ne pourrions déterrer le souvenir de cette soirée, et de cette discussion.

« Allez viens, on va prendre un bain pour se détendre… Rien que toi et moi »

Je l’embrassais furtivement avant de lui prendre la main et de le ramener à l’intérieur de la grotte. Je lâchais sa main pour venir placer mon bras autours de sa taille, posant ainsi ma tête contre son épaule. Je m’en voulais de lui avoir causé du tord, surtout après tout ce qu’il venait de subir comme stress, comme fatigue, comme peur depuis cinq longues journées. Je l’emmenais dans la salle de bain, me glissa derrière lui et posa mes mains sur ses yeux en souriant.

« Ian à encore fait des merveilles et à repenser toutes les douches et baignoires ainsi que la décoration de la salle de bain pour que l’on gagne plus de place avec de nouveaux aménagements en ton absence, tu verras c’est magnifique » J’avançais dans une petite salle à part où se trouvais une baignoire creusée dans le sol, un peu comme une piscine mais à l’échelle d’une baignoire. C’était tout simplement splendide « Allez un… deux… trois, ouvre les yeux » Je retirais mes mains de son visage pour les glisser sur son torse, me mettant sur la pointe des pieds pour poser mon menton sur son épaule. « Ça te plais ? »

Je m’écartais doucement et alla fermer la porte coulissante encastrée dans le mur ; alla vers la baignoire puis fit couler l’eau pour me placer enfin devant lui. Nous allions repartager un moment rien que tous les deux, enfin, je ne l’avais pas étreint ou même vu depuis cinq longs jours. Un instant complice ne nous fera pas de mal. Je lui retirais doucement son t-shirt avant de passer mes bras autours de son cou et de l’embrasser tendrement, les yeux brillants et le sourire aux lèvres.

__________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-st0ry-0f-a-life.skyrock.com/
Seth A. Zuccheri
Fonda'
avatar

Sexe : Féminin Messages : 168
Points RP : 130
Date de naissance : 08/01/1991
Date d'inscription : 31/10/2010
Age : 27

Vos papiers s'il vous plaît !
Groupe d'appartenance: Mutant rebelle
Âge du personnage:
Fonction au sein de votre groupe: Membre

MessageSujet: Re: C'est si bon de te retrouver... [ Jen' & Seth]   Mer 16 Fév - 18:33

    Jenny : C’est même toi qui généralement me dis qu’il faut toujours laisser une seconde chance aux gens, alors pourquoi Ryan ferait-il exception à la règle ? Pourquoi serait-il différent ?

    Cela valait pour les personnes respectables, pas pour les marionnettes de Phylis. Seth était persuadé que Ryan ne faisait que jouer avec les sentiments de sa petite amie, et que dès qu'elle lui aurait ré-offert sa confiance, il s'empresserait de la livrer à sa maîtresse, en échange d'un peu de confort, ou tout simplement pour être bien vu. Elle aurait beau lui dire tout ce qu'elle voudrait à son sujet, il avait vu de quoi il était capable à l'époque où ils étaient encore prisonniers du Centre, si bien qu'il n'était pas prêt de le considérer comme un allié, et encore moins comme un ami...

    [...]

    La meilleure chose à faire pour le moment était " d'oublier " les récentes révélations de Jenny. Il irait parler au traître, mais pour l'heure, il avait besoin de réfléchir, et de récupérer d'un raid qui avait bien failli mal tourner.

    Jenny : Allez viens, on va prendre un bain pour se détendre… Rien que toi et moi.

    Il l'avait suivie sans opposer de résistance. Il l'aimait sincèrement, et aller à l'encontre de sa volonté ou la mettre en colère le désolait toujours. Il ne le faisait que lorsqu'il jugeait cela nécessaire, ce qui avait été le cas cette fois ci, mais après ce " coup de gueule ", ils avaient besoin de se retrouver. Il aimait sentir sa peau contre la sienne, sa chaleur, son odeur, ses formes, son visage, et les petits sourires mutins qu'elle lui adressait parfois, comme ce soir là.

    Jenny : Ian à encore fait des merveilles et a repensé toutes les douches et baignoires ainsi que la décoration de la salle de bain pour que l’on gagne plus de place avec de nouveaux aménagements, tu verras c’est magnifique.

    Aveuglé par les petites mains de sa compagne, il avait pénétré dans la pièce qui servait de salle de bain aux rebelles, avant de s'immobiliser.

    Jenny : Allez un… deux… trois, ouvre les yeux.

    Le " père noël " de la bande avait encore une fois fait du très bon boulot. On avait du mal à croire que la vaste baignoire qui trônait au centre de la salle était réservée à l'usage de fugitifs contraints de se terrer dans une grotte perdue en pleine nature, et c'était ce qui faisait tout son charme...

    Jenny : Ça te plaît ?

    - C'est magnifique.

    Il avait esquissé un sourire amusé en voyant la jeune femme fermer soigneusement la porte derrière eux, faire couler de l'eau, lui retirer son tee-shirt abimé, et se mettre sur la pointe des pieds pour l'embrasser, et il l'avait taquinée :

    - Dois-je comprendre que je suis ton prisonnier pour le reste de la soirée ?^^




__________________________

♣️ Jenny, my love

I'm running for my life. A lot of people are running for their lives. They're hurt and they're dying and I can't help them... But I can protect you, and I would make it until my dying day.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fugitives.forumzen.com
Jenny A. Sheppard
Fonda'
avatar

Sexe : Féminin Messages : 813
Points RP : 231
Date de naissance : 21/09/1993
Date d'inscription : 31/10/2010
Age : 24
Localisation : Where is Jenny ?

Vos papiers s'il vous plaît !
Groupe d'appartenance: Mutant rebelle
Âge du personnage: 22 ans
Fonction au sein de votre groupe: Co-Dirigeante.

MessageSujet: Re: C'est si bon de te retrouver... [ Jen' & Seth]   Mer 16 Fév - 19:16


Je regardais le jeune homme d’un air complice, il s’était laissé embarquer sans opposé de résistance, bien au contraire. Nous allions partager un instant de complicité, rien que tous les deux, faire abstraction de tout ce qui se trouve hors de cette salle de bain. Plus rien que lui et moi, l’eau qui va recouvrir nos corps dénudés. Il avait eu un léger sourire lorsque je fermais la porte. Il se mit à me taquiner doucement, je souris, passant mes bras autours de son cou en le regardant tendrement.

« Oui tu es MON prisonnier ce soir, comme tous les autres soirs, mais plus particulièrement maintenant que la porte est fermée et… » je tournais doucement le poignet et on entendis un petit clac «… verrouillée »

Je l’embrassais tendrement glissant mes mains sur son torse, n’appuyant pas trop toute fois pour ne pas faire mal à ses blessures ressentes. J’avais besoin de le sentir contre moi pour m’assurer que le cauchemar avait bien pris fin, qu’il était bien de retour avec moi, dans mes bras, que c’était bien lui et pas un autre. Le seul à qui je n’avais plus peur de montrer ces marques blanchâtres sur mon dos et mon bassin qui ne disparaitront sans doute jamais. Je le collais doucement contre le mur lisse et doux de la grotte fraichement refaite, on avait vraiment bossé dessus. C’était un moyen pour moi d’évacuer le stress de l’attente interminable de ces cinq derniers jours, je suis assez fière du résultat d’autant plus que Seth le trouvait magnifique, comme il me confia quelques secondes plus tôt. Mes mains s’aventurèrent sur son pantalon que je défis doucement, me mordant doucement la lèvre inférieure. Je me décollais lentement de lui pour faire tomber ma robe à mes pieds, laissant juste mes sous-vêtements le temps de me remettre tout contre lui, de glisser mon visage dans son cou que je couvrais de tendres baisers. Je n’avais qu’une envie, pénétrer dans ce bain et vite, avec lui.

Je sentais mon rythme cardiaque augmenter à chaque secondes, savourant ses mains aller et venir sur mon corps presque nu. Mes lèvres remontèrent aux siennes pour un baiser des plus passionnés qu’il m’ait été possible de lui donner depuis longtemps. Je le rapprochais de la baignoire tout en l’embrassant, coupant l’eau avec mon pied, lui retirant le dernier sous-vêtement qu’il lui restait et le laissait défaire les miens avant de l’emmener dans l’eau tiède du bain. Je m’installais derrière lui, commençant à lui masser doucement les épaules avec un savon doux, lui mordillant le cou tendrement. Continuant ainsi quelques minutes avant de lui murmurer…

« Tu te sens bien mon cœur ? »


Non cette fois je n’avais rien à lui annoncer de désagréable, rien à annoncer du tout même. Une fois que je le sentais bien détendu je laissais mes mains glisser sous l’eau pour m’attaquer au reste de son corps que j’aimais tant parcourir, que je connaissais par cœur depuis le temps, même si au départ rien que le fait de nous frôler ne pouvait qu’avoir des effets indésirables, il nous était quasiment impossible de nous toucher après tout ce que l’on avait vécu. Alors des instants comme ceux-là, je préfère en profiter un maximum, rattraper ce temps perdu ou même les baisers étaient difficiles à donner. Je ne me gênais plus de rien, plus aucun tabou, laissant mes mains glisser le long de son torse, de ses jambes glissant doucement vers l’intérieur de ses cuisses en esquissant un sourire taquin.

__________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-st0ry-0f-a-life.skyrock.com/
Seth A. Zuccheri
Fonda'
avatar

Sexe : Féminin Messages : 168
Points RP : 130
Date de naissance : 08/01/1991
Date d'inscription : 31/10/2010
Age : 27

Vos papiers s'il vous plaît !
Groupe d'appartenance: Mutant rebelle
Âge du personnage:
Fonction au sein de votre groupe: Membre

MessageSujet: Re: C'est si bon de te retrouver... [ Jen' & Seth]   Mer 16 Fév - 20:09

    Jenny : Oui tu es MON prisonnier ce soir, comme tous les autres soirs, mais plus particulièrement maintenant que la porte est fermée et… verrouillée.

    Ce bruit de serrure, qui avait eu une connotation négative durant les longs mois qu'ils avaient passé au Centre, signifiait aujourd'hui que la jeune femme avait envie d'intimité, ce qui n'était pas pour déplaire à Seth. Au moins, ils pourraient se laisser aller sans risquer d'être dérangés par un autre habitant de la grotte... Il avait participé aux baisers tendres qu'elle lui avait donné par la suite, appréciant qu'elle fasse attention à ne pas effleurer ses récentes blessures, avant de caresser ses flancs, et de laisser ses mains descendre jusqu'à ses hanches fines. Le contact avec la pierre froide du mur lui avait donné des frissons, que les petites attentions de sa compagne n'avaient fait que renforcer.

    Coquine, elle avait déboutonné son pantalon, et l'avait fait glisser le long de ses jambes. Docile, il s'était laissé faire, avant de la dévorer du regard au moment où elle s'était débarrassée de sa robe, et de se coller à elle pour mieux apprécier le contact de ses lèvres avec son cou. Il adorait qu'elle s'y " attaque " de la sorte, si bien qu'il avait momentanément fermé les yeux, tandis que la chaleur semblait augmenter dans la pièce. Le cœur de la télékinésiste palpitait contre son torse, faisant écho au sien. Avec le temps, il avait appris à faire abstraction des cicatrices provoquées par les multiples opérations qu'elle avait du subir durant sa jeunesse. Celles qui le dérangeaient le plus, et qui le dérangeraient toujours, c'était celles que les employés du lieu où ils avaient été captifs lui avaient infligées. Mais ils le payeraient un jour...

    Jenny s'était rapprochée de la baignoire, et lui avait ôté son caleçon. Ordinairement, il était plutôt pudique, mais il ne ressentait aucune gêne à se retrouver nu devant son aimée. Tendre, il avait dégrafé son soutien-gorge, et l'avait débarrassée de sa petite culotte, avant d'entrer dans l'eau avec elle. Le massage qu'elle avait entrepris de lui faire avait achevé de le détendre. Il avait bien besoin de faire un brin de toilette après ce qu'il venait de lui arriver, si bien qu'il tombait vraiment à pic.

    Jenny : Tu te sens bien mon cœur ?

    Et comment ! Il n'avait même pas vu le temps passer... Un baiser passionné avait répondu à sa question, avant que ses mains s'aventurent sur le reste de son corps. Après leur séjour au Centre, il lui avait fallu réapprendre à tolérer le contact des mains sur son corps, et Jenny avait parfaitement su l'apprivoiser. Toutefois, au moment où elle avait commencé à se diriger vers le point le plus intime de son anatomie, il s'était retourné vers elle, avant de l'interrompre, espiègle :

    - Pas si vite madame la tortionnaire... Je crois que je me sens d'humeur à me rebeller aujourd'hui...

    A son tour de jouer avec sa résistance... Lentement, sa bouche était venue se poser sur sa poitrine, que sa langue était venue titiller un peu...



__________________________

♣️ Jenny, my love

I'm running for my life. A lot of people are running for their lives. They're hurt and they're dying and I can't help them... But I can protect you, and I would make it until my dying day.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fugitives.forumzen.com
Jenny A. Sheppard
Fonda'
avatar

Sexe : Féminin Messages : 813
Points RP : 231
Date de naissance : 21/09/1993
Date d'inscription : 31/10/2010
Age : 24
Localisation : Where is Jenny ?

Vos papiers s'il vous plaît !
Groupe d'appartenance: Mutant rebelle
Âge du personnage: 22 ans
Fonction au sein de votre groupe: Co-Dirigeante.

MessageSujet: Re: C'est si bon de te retrouver... [ Jen' & Seth]   Jeu 17 Fév - 1:33


J’avais sentis sa peau frissonner au contact de mes mains sur lui, sentir cette sorte de chair de poule sur lui me fit sourire, me transmettant alors son frisson à longue duré. Il semblait conquis par mon initiative, je l’étais tout autant lorsque ses mains parcouraient mon corps et que ses lèvres effleuraient ma peau pour me montrer qu’il partageait ce désir grimpant en chacun de nous. J’avais l’impression qu’il faisait de plus en plus chaud dans cette salle de bain, je sentais son cœur répondre au rythme cadencé du mien. Ils battaient à l’unisson, comme toujours, pour toujours. Je le voulais, là maintenant, plus que jamais, dans cette salle de bain, dans cette baignoire, rien que lui et moi, les parois bien isolées de la pièce pouvaient bien couvrir les quelques futures laissés aller sonores qui pourraient se produire.
Il se laissait faire dans tout ce que j’entreprenais, j’avais l’impression d’oublier totalement notre altercation d’il y a quelques minutes à peine.

Il y avait dans ma tête en ce moment même, lui, moi, la salle de bain, la baignoire, nos corps ne formant plus qu’un une nouvelle fois. J’en frémissais d’avance, la chaleur de mon corps commençant à grimper une fois ma robe enlevée et son regard brillant posé sur moi, une fois que ses mains se glissèrent sur ma peau pour retirer les derniers bouts de tissus gênant notre progression si… palpitante. Me sentir nue contre lui me donnait des sensations des plus agréables, comme des tas de petits courants électriques qui me parcouraient chacune des cellules de mon corps. Une chaleur, douce, commençait à envelopper le bas de mon ventre, je saisissais ses lèvres entre les miennes d’une façon des plus torrides.

Nos corps enfin plongés dans l’eau tiède, le jeune homme s’était laissé aller à mon massage, puis à mes caresses, ne répondant à ma question que par un baiser des plus passionnés qu’il soit. Je commençais à arriver doucement à son membre quand celui-ci me stoppa avec un petit sourire et une phrase qui me fit briller les yeux de mille feux. Il était d’humeur joueuse et taquine ce soir, et je dois dire que le voir avec cette lueur au fond des yeux me ravissait totalement. D’autant plus lorsque ses lèvres se collèrent à ma poitrine et que sa langue s’y aventura me donnant des frissons de toute part. Je fermais les yeux me mordant la lèvre inférieure, il savait parfaitement s’y prendre avec moi, depuis tout ce temps me direz-vous… Et pourtant, il n’y a pas si vraiment longtemps que ça que nous avons eu notre première fois entre nous. La peur de frôler l’autre, les souvenirs omniprésents des nombreuses et incessantes maltraitances que nous avions subit nous empêchait de nous toucher, malgré les sentiments si forts que nous éprouvions l’un pour l’autre.

« Je me demande le quel de nous deux… est le plus tortionnaire…. Ce soir…. »

Mon plaisir et mon envie grimpait de plus en plus à chaque secondes, je glissais une de mes jambes entre les siennes, un regard ravageur en sa direction, complètement charmeuse je ne voulais m’abandonner que dans ses bras à lui. Je ne voyais pas comment un autre homme pourrait m’apprivoiser autant que lui a su le faire. Ma main glissa sur son torse, évitant toujours ses récentes blessures, pour m’arrêter juste au niveau de l’aine du jeune homme. La caressant du bout des doigts, je continuais de frémir entre ses mains et ses lèvres si habiles, de léger soupires commençant à escalader ma gorge .

__________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-st0ry-0f-a-life.skyrock.com/
Seth A. Zuccheri
Fonda'
avatar

Sexe : Féminin Messages : 168
Points RP : 130
Date de naissance : 08/01/1991
Date d'inscription : 31/10/2010
Age : 27

Vos papiers s'il vous plaît !
Groupe d'appartenance: Mutant rebelle
Âge du personnage:
Fonction au sein de votre groupe: Membre

MessageSujet: Re: C'est si bon de te retrouver... [ Jen' & Seth]   Jeu 17 Fév - 17:37

    La réaction qu'avait eue Jenny était celle que Seth avait espéré : Quoi de plus agréable que de voir sa tendre moitié savourer les caresses qu'il lui prodiguait ? Leur avenir était incertain, mais il était sûr d'une chose : jamais il ne pourrait lui faire de mal. Le simple fait de l'avoir entendu crier lorsqu'elle était malmenée au Centre l'avait rendu malade, alors lever la main sur elle serait tout bonnement inenvisageable...

    Jenny : Je me demande lequel de nous deux… est le plus tortionnaire…. Ce soir….

    La jambe qu'elle avait glissé entre les siennes n'avait fait que renforcer son excitation. Il réagissait très positivement aux mouvements de ses mains, qui se rapprochaient discrètement de son bas ventre, alors que leur propriétaire commençait à laisser échapper quelques soupirs de plaisir. Bien, le temps était venu de passer aux choses sérieuses... Délicat, il avait soulevé la demoiselle, et l'avait partiellement sortie de l'eau pour l'installer sur le bord de la baignoire. Une fois cela fait, il s'était penché sur elle afin de la surplomber, la forçant à s'allonger, avant de faire glisser sa langue le long de la ligne médiane de son ventre, et de se lancer dans l'exploration de son intimité...

    Tandis qu'il s'affairait, avec beaucoup de tendresse, mais suffisamment de fougue pour que son acte ait l'effet escompté sur sa partenaire, il levait vers elle des yeux brûlants de désir, dans lesquels se reflétait tout l'amour qu'il lui portait. Elle était celle qui lui avait permis de survivre à la captivité, de se reconstruire, la seule qui avait su franchir toutes les barrières qu'il dressait devant lui pour se protéger, et elle demeurerait l'unique femme avec laquelle il souhaitait partager le reste de sa vie. Il n'était peut-être pas toujours un amant idéal, mais il était parfaitement conscient qu'il avait beaucoup de chance de l'avoir à ses côtés...

    Jenny avait commencé à remuer un peu, signe évident qu'elle appréciait les sensations qu'il lui procurait, et qui allaient aller en s'amplifiant. Déterminé à ne pas la lâcher avant d'avoir atteint son but, Loan avait emprisonné ses hanches entre ses mains, avant de redoubler d'efforts...

__________________________

♣️ Jenny, my love

I'm running for my life. A lot of people are running for their lives. They're hurt and they're dying and I can't help them... But I can protect you, and I would make it until my dying day.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fugitives.forumzen.com
Jenny A. Sheppard
Fonda'
avatar

Sexe : Féminin Messages : 813
Points RP : 231
Date de naissance : 21/09/1993
Date d'inscription : 31/10/2010
Age : 24
Localisation : Where is Jenny ?

Vos papiers s'il vous plaît !
Groupe d'appartenance: Mutant rebelle
Âge du personnage: 22 ans
Fonction au sein de votre groupe: Co-Dirigeante.

MessageSujet: Re: C'est si bon de te retrouver... [ Jen' & Seth]   Sam 9 Avr - 22:34

L’instant était des plus romantiques et des plus enivrants, je me délectais de cette présence que je savais des plus rassurantes. La peur elle, demeurait toujours intacte, elle perdure et ne semble pas vouloir quitter les lieux, elle ne les quittera sans doute jamais. Quand tu sais que la personne avec qui tu partages ta vie peut disparaitre du jour au lendemain et surtout être rayée de ta vie aussi vite qu’un souffle de vent, alors oui, la peur ne te quitte jamais. Tu as toujours cette boule poignante dans le ventre et la gorge, la peur qu’au moindre geste brusque la personne en face de toi disparaisse comme neige au soleil, comme grain de sable au vent.

Cette peur qui t’use jour après jour et que, pourtant, tu caches pour faire garder le sourire aux troupes, que tu ne veux pas que les autres voient cette peur communicative qui te ronge de l’intérieur, comme un feu qui te consume petit à petit, tout doucement, et toi tu espères pouvoir crier à cette terreur qu’elle a eu tort, tort d’exister, tort de te faire autant souffrir jusqu’à ne plus en dormir la nuit. Au bout d’un moment tu commences même à avoir peur d’avoir peur, cercle vicieux sans fin qui est des plus dangereux. Je pense à tout ce que la peur va posséder et j'ai peur, c'est justement ce que la peur attend de moi et moi, je cours stupidement dans le piège qui lentement se referme ne me laissant plus aucune alternative que la peur elle-même. Le courage consiste à dominer sa peur, non pas à ne pas avoir peur. Dans ce cas, je ne suis pas courageuse, loin de là même, je suis la plus grande trouillarde qu’il existe. Il m’est totalement impossible de surpasser mes peurs, du moins c’est ce que je pense, je n’ai trouvé encore aucune réelle force pour passer au travers les mailles du filet.

Alors j’essaye d’oublier cette peur qui toujours m’habite et tente de me laisser gagner complètement par cet instant de totale plénitude, cet instant magique de pur bonheur avec l’homme qui fait de ma vie, chaque jour un peu plus, un bonheur inconditionnel. J’avais beaucoup de difficultés à m’abandonner complètement dans les bras de Seth. Surement à cause de cette peur. Mais aussi parce que les évènements récents m’empêchaient totalement de me déconnecter. Je relevais la tête du jeune homme et l’amena au miens en l’embrassant tendrement, je ne laissais rien paraitre voulant qu’il soit l’homme le plus heureux dans l’instant présent. Nous ne tardions plus à ne former plus qu’un lui et moi, le plaisir et l’envie prenaient petit à petit le dessus sur tout le reste. Glissant mes mains dans son dos et mon visage dans son cou où mon souffle court glissait rapidement.

__________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-st0ry-0f-a-life.skyrock.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: C'est si bon de te retrouver... [ Jen' & Seth]   

Revenir en haut Aller en bas
 

C'est si bon de te retrouver... [ Jen' & Seth]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fugitives :: Les chambres :: Chambre de Seth Zuccheri et Jenny Sheppard-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com