Fugitives
Bienvenue sur Fugitives 2.0

Que tu sois Fugitiviens, Fugitivienne ou simple passant, nous te souhaitons de passer un agréable moment dans notre univers !

Mais hé ho... approche, je vais te dire un secret que tu as le droit de partager autours de toi, si si je te jure que c'est vrai.... : il parait que y'a une ambiance de folie ici et que les membres sont super actifs !!!

Incroyable pas vrai ? Bah alors qu'est ce que tu attends ? Rejoins-nous vite !

En tous les cas merci de ta visite et je suis pressée de te revoir bientôt !

La Destinée


HEY Invité !!! Oseras-tu nous rejoindre et risquer ta vie ?
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 A la recherche de réponse [Ryan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Sherwyn Stearne
Admin'
avatar

Sexe : Féminin Messages : 339
Points RP : 60
Date de naissance : 07/07/1989
Date d'inscription : 07/12/2010
Age : 28

Vos papiers s'il vous plaît !
Groupe d'appartenance: Humain
Âge du personnage:
Fonction au sein de votre groupe:

MessageSujet: A la recherche de réponse [Ryan]   Mer 12 Jan - 22:05

Très bien ! Puisque ma tante ne veut rien me dire, je viendrais chercher les réponses moi même. Cela fait plusieurs jours que j'ai envie de lui parler mais elle n'est pas revenue à la maison. Je m'inquiète un peu et je me trouve actuellement devant la grande porte du Centre. J'ai un peu de rentrer dedans, ce bâtiment me semble bien inquiétant maintenant que je devant à regarder la grande enseigne qui est mise en avant avec fierté. Cela me semble plutôt déplacé vu la situation mais j'ai cru comprendre que les humains sont fiers de ce qu'ils font aux mutants. Jenny, je n'arrive pas à croire que les gens de ma propre race aient pu te faire autant de mal. J'ai un petit sourire avant de reporter mon attention à cette bâtisse. Il y a de grandes baies vitrées, si grande que l'ont pourrait presque deviner ce qu'il se passe à l'intérieur. Un tel manque de pudeur me fait froid dans le dos, j'ai horreur de ce genre d'entreprise qui montre bien aux gens que chez eux, c'est bien propre. Alors qu'il se passe peut être des choses horribles en arrière. Ma tante, pourquoi travaille tu ici? Ça ne va pas du tout avec qui tu es, tu as toujours été bienveillante, je ne comprends rien du tout. Je finis par entrer, passant entre les grande porte en verre et je vois de suite des soldats. C'est bizarre pour un endroit qui est censé être un centre de recherche scientifique. Ils ont peur de quelque chose? Je croise le regard d'un des soldats mais je n'arrive pas à le soutenir bien longtemps, c'est vraiment très étrange et je m'avance vers l'accueil. La dame qui se trouve devant moi me fait un grand sourire en me demandant ce que je cherche. Je décline timidement mon identité et à mesure que j'explique ma venue, la jeune femme semble encore plus contente qu'au départ. Je me demande pourquoi et elle recherche dans son ordinateur pendant quelques minutes.

Pendant ce temps, je peux laisser vaquer mon regard à droite et à gauche et je trouve les lieux étranges, on dirait que les gens ont voulu que ça semble chaleureux sans l'être vraiment. J'aperçois une salle d'attente un peu plus loin, elle est vide et j'arrive à voir un fauteuil couvert d'un velours rougeâtre. Un faux signe de luxure. Et de ce coté là, je vois d'autre fauteuils rembourrés tout aussi rouges, ça me rappelle un peu le sang et j'en viens à regarder les gens. La majorité sont habillés en blanc comme si c'était un hôpital et tous ceux que je regarde me fond des sourires qui se veulent amicaux mais j'ai l'impression que je vais me faire dévorer tout cru. Je frisonne de nouveau et remarque que la standardiste me regarde avec un air amusé, attendant que je la regarde. Je rougis violemment, j'ai été ridicule et elle m'explique qu'il faut qu'elle appelle ma tante pour que je puisse la voir. Elle m'accompagne dans une salle en attendant, c'est sombre, on dirait presque les salles d'interrogatoires qu'il y a dans les films policiers. Je crois que je deviens parano et quand elle s'en va, je me lève de ma chaise pour inspecter la pièce avec minutie. Elle est carré, assez petite et j'ai l'impression de voir une lueur rouge sortant d'une bouche d'aération, je suis filmé? Je m'approche du mur le plus étrange et tapote dessus. Ça donne creux... J'ai vraiment l'impression d'être un coupable et je cherche à m'en aller. J'entends distinctement qu'on verrouille ma seule sortie et je me précipite sur elle pour tenter de l'ouvrir, rien à faire. Ce n'est pas que je suis claustrophobe mais j'ai vraiment peur là et je me recroqueville dans un coin, attendant qu'on arrive pour me faire sortir de là. J'entends des pas devant de dehors mais personne ne s'arrête devant ma porte. Je suis dans une cellule ou quoi?! Bien décidé à ne pas rester dans cet état là, finalement, je me lève d'un bond pour trouver une autre issue et une porte dérobée s'ouvre comme par magie. Trop heureux de sortir, je m'engouffre dans ma seule issue tout en zappant le fait que ça pourrait être un piège. On me teste ou quoi? Je me retrouve dans un couloir et je commence à le parcourir, je veux partir d'ici le plus rapidement possible ! Je m'arrête finalement dans un grand espace, une cafétéria je crois et je vais m'assoir à une table, tentant de reprendre mon souffle. Je me relève pourtant d'un coup quand j'entends des pas et je vois une ombre qui s'approche. Qui c'est? Il me semble loin et je m'enfuis en courant, j'ai pas envie de le rencontrer mais au final, je me retrouve dans un cul de sac. Je fais volte face pour crier:

« Laissez moi tranquille ! »

Chose sans doute inutile, des pas raisonnent et ce n'est pas pour me plaire, loin de là. Mais où suis je tombé?! Je veux rentrer chez moi, c'est la dernière fois que je viens ici pour avoir des réponses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryan Camara

avatar

Sexe : Masculin Messages : 98
Points RP : 54
Date de naissance : 10/09/1990
Date d'inscription : 11/01/2011
Age : 27
Localisation : Derrière toi

Vos papiers s'il vous plaît !
Groupe d'appartenance: Employé du Centre
Âge du personnage: 26 ans
Fonction au sein de votre groupe: Sous les ordres de Phylis Anderson

MessageSujet: Re: A la recherche de réponse [Ryan]   Mer 12 Jan - 23:17

La journée avait vraiment très mal commencé, une insomnie jouant de mes balades avec Morphée, cet incapable du pressing qui pour la troisième fois abîme mon costume écru.. Il me semble qu'à la quatrième, je me chargerai de faire des nœuds avec ses propres neurones qu'il comprenne mon exaspération quand à son inaptitude à faire ce sous-métier.
Je vous l'avais dit, de mauvais poil le chien-chien à son maîmaître ce matin...
Je me demande chaque jour, si ce n'est pas Anderson qui me rend aussi chiant...
Où simplement que les jours qui passent me vieillissent et m'aigrissent inlassablement.
Le premier post-it, celui que le service technique gribouille avec peine le soir quand je suis parti, pour être sur de ne pas tomber sur moi, me signalait un défaut de fonctionnement de la machine à café...Did you see my label? Sérieux, ai-je l'air d'un technicien de surface, ces petites vermines qui passe 70% de leur vie à récurer là où les gens comme moi prennent du plaisir à salir...
Et j'avais un post-i, ces immondes notes mauve... assorties au panneau sur la porte "Frappez et n'entrez que si cela est réellement nécessaire" du bureau de Madame Anderson... Avec écris "Rejoins-moi"..
Je haïssais de bon matin tout les gens que je pouvais croiser mais encore plus ceux dont le plaisir était de me torturer...
Un café...I need some coffee... et un peu de paracétamol... car il valait mieux prévenir que guérir à la vue de la journée qui s'annonçait.
Direction la cafétéria. Que ces longs couloirs me paraissent inutiles, et vide.. En même temps, nous ne sommes pas dans un centre de loisir pour enfants et de voir des couleurs aux murs m'horripilerait.. Oui, oui je vous assure, plus que je ne le suis déjà, c'est possible...
Sans trop savoir pourquoi, j'ai l'impression d'être plus ronchon ces derniers temps, sans savoir comment me résoudre à aller mieux... avec le ... sourire...
On ne sourit pas face à Anderson, on n'en prend pas la peine face aux personnels, bref... on fait des économies, niveau zygomatiques.
J'arrive enfin dans cette immense pièce, dont l'intérêt n'est pas plus violent qu'ailleurs... Une vieille femme, un peu ridée, tient un balai, tellement est-elle courbée qu'on croirait qu'elle désire utiliser son visage pour frotter le sol....

"Bonjour Monsieur Camara, comment allez-vous?"

Je dois lui répondre...Non pas envie, pas d'élan de générosité avant mon café..
Café que je n'aurai puisque la machine a un "problème de fonctionnement"... Mais pourquoi avoir embaucher des gens juste bon à écrire des post-it...
Je regarde la nettoyeuse qui me fixe d'un regard tendre... Ne me prenez pas au jeu, je suis de mauvaise humeur. Cependant elle n'a pas compris, n'a pas su entendre ce que je venais de penser, car tout en continuant à me fixer, elle esquisse un sourire, qui me mets hors de moi, me forçant à me répéter instinctivement "Ne me forcez à entrer... dans votre tête".
Mais rien n'y fais, cette sexagénaire n'avait qu'à pas croiser mon chemin.

" Madame, vous allez réparer cette machine n'est-ce pas? "

Elle me regarde, en pensant : Gros bêta, je ne suis que technicienne de surface...je ne suis pas celle qui vous faut...
Une chose est sure, elle n'a pas compris qu'il ne fallait pas me contredire...
Je ferme les yeux, comme exaspéré, je me concentre..
Tout est calme autour de moi, tout semble ralentir quand j'utilise mon "don"
Et je perçois la faible intensité de l'esprit de la grand-mère balayeuse. Elle pense à sa petite fille, qui lui sourit... Ce que je haïs voir ce à quoi pense les gens... Je me fou de leur vie...
J'entre dans sa tête comme dans un moulin, c'est sur vu les images, ce n'est pas le moulin rouge, mais la faiblesse de cette personne me rend quelque peu jouissif.
Maintenant, je t'ai dit de réparer la machine à café, donc tu vas le faire!
La grand-mère, vacille sur elle-même, elle manque de chuter, pour son bien, je tends le bras qu'elle puisse s'y tenir pour garder son équilibre. Le regard vide, elle fixe le sol, fixe les tables au fond et se rend auprès de la machine à café, là où l'outilleur de la veille avait laissé sa mallette, pensant surement que ces quelques outils pourrait me servir...
Je la regarde mais je ne suis pas totalement revenu de la balade avec mon subconscient et s'est ainsi que ce dernier note la présence de quelqu'un d'autre... Je ne l'avais pas vu, c'est un jeune homme assis à une des tables en formica de la pièce.
Pwwahh..je n'aime pas les témoins...Je décide de m'approcher, et lui demander de décliner son identité.. Il n'est pas du centre...et il me semble que jusqu'à lors les inconnus sont indésirables dans notre établissement.
Il se lève et commence à courir dans le couloir à droite...Si il s'enfuit c'est qu'il est suspect pour ne pas dire coupable... Ah... mes études de droit me rattrapent bien plus souvent que je ne le pense...Mais quand on a pas le badge qu'il faut ce cheminement mène à un cul de sac.. pas de chance.. Ne jamais supposé être plus malin ou futé que moi...

Il se retourne, car pris au piège par ce mur, il n'a pas d'autre choix (si c'est un homme ^^) d'affronter l'ennemi. C'est vrai qu'il faudrait inculquer aux humains que fuir n'a jamais été la solution. Il me fixe, totalement perdu et hurle dans le couloir "Laissez moi tranquille"
Du haut de ses mèches blondes, ah jeunesse quand tu les tiens, il ose me donner un ordre...
Je prends le temps de me masser les tempes pour rester serein, et fixe la personne.

"Qui êtes-vous? Ne me forcez pas à me répéter... où vous n'aurais pas l'occasion d'entendre le deuxième son de cloche.."

Je suis du genre à mettre les points sur les i directement, sauf parfois quand je suis un peu éméché par quelques verres... Je ne supporte pas les malentendus et n'aime pas perdre de temps avec les futilités...
Que fait-il ici, que vais-je devoir lui faire rentrer dans sa petite tête pour qu'il comprenne qu'il n'a pas eu de chance de tomber sur moi. Et ce post-it mauve qui résonne dans ma tête... Sans café, je ne saurais pas comment faire face au démon du bureau de la directrice...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sherwyn Stearne
Admin'
avatar

Sexe : Féminin Messages : 339
Points RP : 60
Date de naissance : 07/07/1989
Date d'inscription : 07/12/2010
Age : 28

Vos papiers s'il vous plaît !
Groupe d'appartenance: Humain
Âge du personnage:
Fonction au sein de votre groupe:

MessageSujet: Re: A la recherche de réponse [Ryan]   Lun 21 Fév - 19:34

    La scène sous mes yeux est un peu... Je ne saurais dire. Je le regarde un moment de haut en bas, il a l'air très agacé et je sens que je vais passer un sale quart d'heure. Ce qui semble sur le point de se passer car il me menace. Dans les oreilles d'un autre, cette menace pourrait être amusante mais sachant qu'il y avait des mutants en ville, ce genre de parole n'était sans doute pas à prendre à la légère. Je déglutie difficilement avant de dire, tentant de ne pas trop bafouillé.

    "Je suis désolé... On m'a indiqué le bureau de ma tante, Natacha Green, et je me suis perdu... Vous m'avez fait peur..."

    C'est sans doute l'excuse la plus naze de toute ma vie mais c'est pas faux, je voulait voir Natacha et on m'a indiqué ici... Pourquoi donc? Je n'en ai aucune idée et le regard amusé des gens bossant ici ne m'a pas vraiment rassuré. Je ne bouge pas de là où je suis, priant presque pour qu'il accepte mon excuse et me laisse partir mais je suppose que la lueur d'agacement dans ses yeux veut dire que non... Je suis foutu, il va me bouffer le cerveau ! Enfin je sais pas ce qu'il va faire mais je pense que ça va pas me plaire. Pourquoi ma tante n'est pas là quand on a besoin d'elle. Je reprends, pour tenter de ne pas être dans la case intrus :

    "Je me nomme Sherwyn Stearne... J'ai un badge de visiteur... Je suis où là au juste?"

    Je lui montre ma petite carte avec la photo qui a été prise plus tôt grâce à une webcam, je ne mens pas, je le jure ! Je veux juste des réponses et c'est tout. Je suis ici que pour ça, je veux savoir ce que fait exactement le centre en ville, qu'on le veuille ou non. Mais pour le moment, j'espère surtout que l'homme devant moi va se calmer pour qu'il puisse me dire où je dois aller. Ou alors m'empêcher d'y aller s'il a la bonté de me mettre en garde sur ce qu'on fait aux gens comme moi dans ce centre... Mais ça, seul l'avenir nous le dira, pour le moment, c'est un face à face un peu comique entre lui qui a une très grande classe et moi petit trouillard qui en mène pas large. Qui veut parier que je vais perdre?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryan Camara

avatar

Sexe : Masculin Messages : 98
Points RP : 54
Date de naissance : 10/09/1990
Date d'inscription : 11/01/2011
Age : 27
Localisation : Derrière toi

Vos papiers s'il vous plaît !
Groupe d'appartenance: Employé du Centre
Âge du personnage: 26 ans
Fonction au sein de votre groupe: Sous les ordres de Phylis Anderson

MessageSujet: Re: A la recherche de réponse [Ryan]   Dim 20 Mar - 18:16

A ce rythme, il va faire un arrêt cardiaque..
Je n'y crois pas, cette garce de Green a de la marmaille!
Enfin, ce n'est pas la sienne, si elle est la tante.
Ça me rassure, parce que supposais que quelqu'un ai pu plaire à cette garce, et lui faire un enfant. Cette idée me fit monter un haut le cœur, assez fort pour me tirer une grimace..

On se croirait dans une ménagerie, ici un vrai moulin, n'importe qui rentre avec un pseudo badge.
Il m'avait vu faire la manipulation sur le vieille femme, j'aurai préféré qu'il n'y ai pas de témoin, mais si je touche à un cheveu de ce petit, Green va m'exécuter sur place.

Je le fixe méchamment, lui faisant comprendre que sans son "statut", il ne serait qu'un de mes pantins, que je manipule comme je veux..

Sans avoir plus de considération, je lui demande de me suivre.
Je dois me rendre au bureau de Phyllis, et je poserai ce microbe au bureau de sa tante, pour ne plus l'avoir dans les pattes.

En chemin, après avoir pris l'escalier sur la gauche, je décide de m'amuser avec lui.
"Que cherches-tu ici, ta tante ne t'as pas prévenu que ce n'est pas un centre de vacances !"

Nous arrivons au second étage, je me dirige vers le bureau de Green.
Je frappe et annonce sans avoir attendu une réponse :"Natacha, vous avez la visite de Monsieur Stearne"

Et oui, avec cette femme, amie de Phyllis, je n'avais pas d'autre choix, que de faire semblant d'être courtois, mais personnellement, qu'en avais-je à faire de la présence de ce garçon?
Il pourrais me servir à être dans les petits papiers de Natacha, mais à quel prix, je ne voulais pas le savoir.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: A la recherche de réponse [Ryan]   

Revenir en haut Aller en bas
 

A la recherche de réponse [Ryan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fugitives :: Zones diverses-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit